Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




FOUILLOUSE - Bloc 2

( Blockhaus pour arme infanterie )









Secteur Fortifié
SFD - SF Dauphiné

Sous Secteur
Ubayette

Quartier
Saint Paul

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
Commune
SAINT PAUL SUR UBAYE(04530)

Lieu-dit / Parcelle
Fouillouse

Coordonnées
44.529376 - 6.798265

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


Le bloc était doté d'un mitrailleuse Hotchkiss 8mm mle 1914


CONSTRUCTION, Description


Le bloc 2 du PA de Fouillouse est un blockhaus bétonné pour une mitrailleuse. Il est construit à partir de tôles métro.


CONSTRUCTION, Environnement


Le Point d'Appui de Fouillouse est composé de quatre blockhaus pour arme d'infanterie et de deux abris alpins.


GENERALITES, Localisation précise


Le positionnement géographique est à vérifier


HISTORIQUE, Chronologie


- 22 Juin 1940: le bataillon "Dronero" de la 4° Division Alpine italienne franchit dans la matinée le col de la Gypière, et prend le refuge de Chambeyron avant de se diriger vers le PA. Arrivant au niveau des réseaux de barbelés du PA, ils sont pris à partie par l'artillerie de position française, tirant depuis Serennes, qui les disperse. Une partie des assaillants se replie et l'autre se rend aux défenseurs du PA.

- 23 Juin : dans la matinée, le bataillon "Dronero" retente une attaque sur le PA. Ils sont arrêtés au niveau du réseau de barbelés, et les tentatives de contournement par le Nord sont repoussées par l'artillerie et les hommes de la SES III du 299° RIA. Dans l'après-midi, le bataillon soutenu par le bataillon "Ceva" parvient à contourner le PA par le Nord et à atteindre la vallée de l'Ubaye, où il est arrêté à nouveau par l'artillerie. Les troupes italiennes refluent alors vers leurs bases de départ sur la frontière en ne laissant derrière qu'une garde entre le refuge de Chambeyron et le col de la Gypière.

- 24 Juin 1940 : bien qu'ordonnée par le général Bettini, patron du IIe Corpo d'Armata), aucune attaque sérieuse ne sera lancée par les deux bataillons italiens, sérieusement éprouvés.

A l'armistice, là comme ailleurs en Ubaye, les défenseurs sont victorieux. Les italiens n'ont fait que mettre la pointe des pieds en France.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 12/10/2018