Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




FORT JEANNE-D'ARC (3° ARMEE)

( PC de Région Fortifiée )









Secteur Fortifié
ND - Secteur non defini

Sous Secteur

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Allemand

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1899

Commune
ROZERIEULLES (57160)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
Non définies

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Complet





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


Le fort était initialement dénommé Feste Kaiserin par les allemands


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


Le Fort Jeanne d'Arc construit par les allemands à la fin du 219° siècle est réutilisé en 1939-1940 par l'armée française pour servir de PC de la 3° Armée.


HISTORIQUE, Chronologie


- le 17 décembre 1939, au fort Jeanne d'Arc - PC de la 3° Armée - le général CONDE se voit informé que le SF de la Crusnes - sauf le sous-secteur de Marville qui reste rattaché au secteur de Montmédy -, lui est rétrocédé après avoir appartenu un temps à la 2° Armée du général Huntziger.

- 10 juin 1940, au début de l'après-midi, le général Prételat vient au fort .


- 11 juin dans l'après-midi, le commandant Basteau arrive au fort. il apporte au général Condé l'IPS n°10 (plan de retraite) du général Prételat.

- 14 juin 1940 dans la matinée, l'état-major du 42° Corps d'Armée de Forteresse, qui à quitté Briey aux premières heures du jour, arrive au fort.
Source : faites sauter la ligne Maginot (pages 83, 296, 299, 430)
Roger Bruge
Editions Fayard



Le 10 mai à 3h30, au fort Jeanne d'Arc, le colonel TESSIER est réveillé par l'officier de permanence des Transmissions et informé d'une activité allemande inhabituelle le long de la frontière.

"Peu avant 5 heures ... depuis l'observatoire du Fort, les guetteurs aperçoivent les grosses colonnes de fumée noire qui empanachent l'aérodrome" de Metz-Frescaty bombardé par la Luftwaffe.

"A 5h30, le général CONDE décide d'envoyer sa maigre aviation de reconnaissance au-dessus du Luxembourg avec mission de photographier la vallée de la Moselle. Puis, les informations se faisant rares, l'état-major, quelques peu traumatisé par le bombardement de Metz-Frescaty, décide de déménager. Les officiers abandonnent les baraquements pour s'installer dans les casemates humides du vieux fort Jeanne d'Arc. une fois les Bureaux en place, ils attendent d'avoir la certitudes que le Luxembourg est envahi."

"le 13 mai dans la matinée, le général CONDE quitte le fort pour se rendre aux PC respectifs du général SIVOT à Briey et du général PERRAUD au Mauvais Bois." (textes cités)
Source : Texte cité tiré de "Faites sauter la Ligne Maginot" - R. BRUGE
pages 138, 144,145 et 187




© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 26/09/2018