Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




REDING

( Dépôt de Munitions )









Secteur Fortifié
SFSA - SF Sarre

Sous Secteur

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
Non précisé

Année
1935

Commune
REDING (57444)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
48.759742 - 7.125561

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


Grand dépôt de munitions arrière permettant l'approvisionnement général du secteur fortifié de la Sarre.

Ce dépôt de REDING était relié à la ligne Réding-Drulingen-Mackwiller. Il pouvait aussi assurer le garage de guerre d'une batterie ALVF de deux 340mm à berceau (train de 200 mètre de long).

Il constitue le pendant des dépôts principaux de ROMANSWILLER, RESSAINCOURT et MARS-la-TOUR.
Source(s) : SHD - 7N3775


HISTORIQUE, Construction


Le dépôt de REDING est le dernier des quatre grands dépôts arrières à être construit.

Sa genèse remonte à Mai 1932, date à laquelle un premier projet est produit par la DTF de Strasbourg, suite à l'approbation de sa construction future. Ce projet initial est refusé par la Direction du Génie en Juillet au motif de son cout prévisionnel et de son organisation par rapport au terrain jugée inadéquate après consultation de la Délégation Permanente des Sections Techniques (DPST). Une variante du projet - suggérée par la DPST - est proposée le 12 Octobre 1932, à un autre emplacement. Les deux études de projet étant toujours considérées comme trop superficielles, le ministère de la guerre demande à la DTF de revoir la variante plus sérieusement et de proposer un comparatif acceptable. Cette variante n'est d'ailleurs pas considéré comme une panacée par la Direction du Génie, qui exprime ses doutes.

La DTF se résout tout de même à envisager cette variante, mais informe que l'étude, reprise à zéro, ne pourra commencer qu'en Avril 1933 du fait de la surcharge de travail par ailleurs. Cela reporte de 3 à 4 mois la livraison de ce parc, et met à risque l'objectif de pouvoir stocker des munitions dés fin 1934. La CORF, consultée, préconise dans ces conditions de revenir au premier projet du fait de la perte de temps annoncée alors que la production de munitions pour les Régions Fortifiées va débuter. Le ministère reste cependant sur sa position et un nouveau projet relatif à l'alternative proposée est présenté en Février 1933. Ce projet est approuvé en Avril 1933, étant moins cher que le budget alloué en Octobre 1932 (7,7 MF pour 8,3 alloués).

L'adjudication du marché de terrassement des routes et voies ferrées est faite le 6 Septembre 1934, et le marché est attribué à la Société d'Entreprises Générales et de Travaux Publics de Paris pour une somme de 2,6 millions de F. Le chantier se met en place entre octobre et novembre 1934. Le dépôt lui-même, ainsi que sa voie de raccordement, sont construit durant l'année 1935.

En 1936, le 3e Bureau de l'Etat-Major de l'Armée demande au 1er Bureau d'accélérer le transfert des bâtiments démontables de l'ancien dépôt ALVF de Cronenbourg - jugé trop proche de l'ennemi - vers REDING pour abriter la batterie ALVF stockée là pour la position de LUTTERBACH.
Source(s) : SHD - carton 7N3775, 6V11313bis et 9NN4421



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 03/12/2018



Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes et être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos ou documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu