Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Plate-forme d'artillerie

Lié à la page suivante de la partie Constructions :
TURRA (Ouvrage d'artillerie)


Fil ouvert par EST ( 61 ) - Posté le 22/04/2020

Bonsoir,

Sur la page du Fort de Turra il est écrit que : « Les deux casemates sous-roc centrales sont transformées pour recevoir des 75mm sur plateforme Arbel. »

Je vous joint deux images disponible sur le net pour se type de montage et une photo du dispositifs en place, télécharger sur wikimaginot.eu.

Je pense qu’on a une erreur, pour moi il s’agit d’une plateforme à lambourde d'ancrage.

Je met pour argumenté mon propos un schéma de ce système.

Et vous propose de modifié la référence, afin d’être le plus conforme possible.

Après quelque temps de réflexion sur la mise en batterie de canon de 75 mm modèle 1897, que se soit dans des casemates d’ouvrage modifié dans le sud ou sous des construction diverse dans le Nord-Est, on aura rarement une plateforme Arbel (prévus pour une mise en place rapide en anti-char), mais plutôt soit des plateforme cuve, plateforme à lambourde d'ancrage (disponible mais obsolète avec la plateforme Arbel), des canon de 75 mm modèle 1897 de casemates (dit de Bourges) ou des canon de 75 mm modèle 1897/33.

Bonne soirée
Dominique



Réponse de jolasjm ( 3623 ) - Posté le 22/04/2020
Dernière modification par jolasjm le 22/04/2020.
Bonsoir

Vous avez parfaitement raison. Ce sont des plateformes à lambourdes d'ancrage. Cette erreur a été corrigée sur de nombreuses pages - notamment dans le Sud-Est - qui faisaient référence aux plateformes Arbel, strictement à vocation antichar. Celle de la Turra nous a échappé… et merci d'avoir relevé cet oubli.

Notez qu'il y a plusieurs types de plateformes à lambourdes d'ancrage, et certains de ces dispositifs ressemblent à des plateformes Arbel quand on les regarde superficiellement, ce qui a pu parfois créer la confusion.

Nous allons corriger cela de suite.

Bien cordialement
Jean-Michel


Réponse de EST ( 61 ) - Posté le 22/04/2020
Dernière modification par EST le 22/04/2020.
Bonsoir,

Il y'a d'autres pages on il y'a d'après moi débat sur ce point.
Je me permetterai de vous écris.
Je remercie tout les membres qui on participé à la réussite de ce site.

Bien à vous
Dominique.


Réponse de jolasjm ( 3623 ) - Posté le 22/04/2020

Pas de problème, Dominique

Votre aide sera appréciée.

Vos remerciements pour le site vont en fait directement aux autres personnes qui comme vous contribuent à son amélioration progressive.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de Daniel-1952 ( 643 ) - Posté le 23/04/2020

Bonjour à Tous,

Pour le fort du Replaton,Philippe Truttmann écrit dans " La barrière de fer " page 459 édition 2017,
Je le cité : On rajouta plus tard (1914) une troisième casemate en béton pour 4 canons de 95 mm prenant d'enfilade la vallée de la Maurienne, transformée, entre les deux guerres, pour des canons de 75 mm sur plate-forme Arbel .

Au Replaton, la notion antichar est à exclure.

Amicalement
Daniel


Réponse de jolasjm ( 3623 ) - Posté le 23/04/2020
Dernière modification par jolasjm le 23/04/2020.
Bonjour Daniel

Je pense qu'il y a erreur. La batterie de 95 "Est" du Replaton, ainsi d'ailleurs que les batteries B et C (Sud-Ouest et Sud) sont bel et bien toutes équipées de plateformes à lambourdes d'ancrage du modèle circulaire de l'entre-deux-guerres. Voir photo perso de la batterie de 95 ci-dessous et un plateforme Arbel à côté pour comparer

Pour plus de détails, je te renvoie à ce fil de discussion, où il y a une belle photo de plateforme à lambourde "neuve" et hors sol pour comprendre la différence :
https://wikimaginot.eu/V70_fil_detail.php?id=1120&su=quel_est_cet_ensemble_en_acier?

La plateforme Arbel a d'ailleurs été développée en 1935, postérieurement à l'équipement de ces forts en plateformes à lambourdes. Note qu'il n'est cependant pas impossible que des plateformes Arbel aient été utilisées à des fonctions non antichar. Dans notre beau pays, les règles valent souvent par leurs exceptions ;-))

Amicalement
Jean-Michel

Photo 1 : plateforme du Replaton, batterie de 95, photo 2 : plateforme Arbel, photo 3 : plateforme à lambourde du musée du Fermont (provenance : fort de Charlemont à Givet)



Réponse de EST ( 61 ) - Posté le 23/04/2020
Dernière modification par EST le 23/04/2020.
Bonjour,

Attention à la confusion sur les différents système mis en service entre les deux guerre pour permettre un champs de tire plus large au canon de 75 modèle 1897.
Le musée du Fermont a une plateforme cuves (action sur 360°en pj schéma 35 à 38 du Règlement de manœuvre de l'artillerie. Première partie. Titre XI. L'organisation du terrain. Source gallica.bnf.fr) et non une plateforme à lambourde d'ancrage (action sur 60° en pj plan en annexe du Projet de règlement provisoire de manœuvre d'artillerie de campagne : dispositions particulières de l'artillerie portée. Source gallica.bnf.fr).
Pour le fort du Replaton, d’après les photos du site, une batterie était équipé en plateforme à lambourde d'ancrage et les deux autre en plateforme cuves.

Cordialement
Dominique



Réponse de jolasjm ( 3623 ) - Posté le 23/04/2020
Dernière modification par jolasjm le 23/04/2020.
Bonjour Dominique

Au temps pour moi :-). Et merci de cette précisions additionnelle : le distinguo est clair. Je pensais que la "plateforme cuve" était une variante des plateformes à lambourde d'ancrage qui était un terme plus générique recouvrant plusieurs types de plateformes ancrées au sol par des pièces en bois (lambourdes). Les techniques sont bien différentes même si les deux types de plateformes partagent le même système de pivot/câbles de moyeu et sabot de crosse.

Cela mériterait d'écrire un page bien documentée sur le sujet pour la section "Artillerie" du Dico. Cela vous tenterait ?

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de EST ( 61 ) - Posté le 23/04/2020

Re-bonjour,

Il est vrais qu'avec le confinement, et le chômage partiel j'aurai un peu de temps.
Mais il faut que je vérifie qu'on peut bien utilisé librement sur le site les illustrations de ma documentation télécharger sur gallica.bnf.fr.
De plus il faudrai rajouter les autres dispositifs (en bois donc disparut avec le temps) qui sont présenter et expliqué dans les documents source.

Dite moi sous que format se fait ce type de document ?

Bien à vous
Dominique


Réponse de jolasjm ( 3623 ) - Posté le 23/04/2020

Merci de votre réponse positive. Pour simplifier, il faudrait se concentrer sur les montages ou plateformes ayant été en usage dans la fortification Maginot. Cela permet de rester dans le thème du site.

Les illustrations issues de la BNF sont en principe libre de droits dans le cadre d'un usage sans but lucratif (ce qui est notre cas) pour des documents du domaine public. Si le document à un double estampillage (genre BNF/Bibliothèque Truc ou BNF/Service Historique de la Défense), alors le droit de reproduction est régi par les règles de la bibliothèque Truc ou du Service Historique. Si on a affaire au SHD, on a l'habitude de cela et on saura gérer avec eux au besoin.

Tout document au format texte, même avec les photos à part, est OK. Vous pouvez envoyer cela à l'adresse de contact du site (contact@wikimaginot.eu) Ne passez pas de temps sur la mise en forme ou la pagination, on s'en chargera selon les formats du site. La page créée à partir de votre contribution vous sera bien sur créditée.

Bien cordialement
Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.