Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Lampe de casemate EPERVIER GILLET & Cie

(EPERVIER GILLET)






Afin de garantir dans les petites constructions CORF un niveau d'éclairement suffisant pour permettre à l'équipage de remplir ses missions dans des conditions normales, les locaux de ces dernières ont été équipés d'un système d'éclairage fixe basé sur l'utilisation de lampes à pétrole.
Ces lampes étaient utilisées de manière permanente dans les constructions dépourvues d'installation électrique comme les abri PC des berges du Rhin ou lorsque le groupe électrogène ne fonctionnait pas dans celles qui en étaient dotées.


Description

Les lanternes sont composées d'une structure en cuivre fixée sur une embase en acier. Elles sont dotées de verre renforcé (grillagé) sur trois cotés et la face avant s'ouvre pour donner accès à la lampe à pétrole amovible.


Ouvrage de la FERTE

Lampe de casemate Epervier et Gillet



Lampe Epervier et Gillet

Lampe à pétrole équipant la lampe de casemate Epervier et Gillet



Le réglage du niveau d'éclairement se faisait sans ouvrir la lanterne grâce à une molette placée à l'extérieur de la lanterne agissant sur la molette de réglage de la hauteur de la mèche de la lampe par l'entremise d'une tige prolongatrice.
L'admission d'air est contrôlée par un registre circulaire en partie haute de la lampe, ce registre était maintenu en position fermée lorsque la lampe n'était pas utilisée.



Installation

L'ensemble des lampes de la casemate ou de l'abri est raccordé sur un réseau de tuyaux permettant l'évacuation directe des fumées vers l'extérieur pour éviter l'intoxication de l'équipage.

Un registre principal situé soit au niveau du tuyau collecteur d'évacuation des fumées principal soit en partie basse de la face avant de la lampe permettait de renforcer encore l'étanchéité et de maintenir la surpression dans la casemate lorsque les lampes n'étaient pas utilisées.

L'embase de la lampe est accrochée au mur support grâce à des fixations à ressort qui, combinées à une liaison souple avec le tuyau d'évacuation des fumées, permet de compenser les effets de la dilatation de l'ensemble ou de limiter les effets d'un bombardement (vibrations).



Fabrication - Déploiement

Ces lampes ont été fabriquées par la société EPERVIER GILLET et Cie .

Elles ont été construites en deux versions et n'ont été mises en place que dans les casemates, abris (1) de la partie Nord-Est de la ligne Maginot ainsi que dans certains observatoires d'artillerie isolés ou dans les blocs de petits ouvrages d'infanterie comme celui de la Ferté.
Ce choix s'explique par la nécessité de disposer d'un réseau permettant de collecter les gaz et fumées émis par ces lampes, réseau d'évacuation qu'il aurait été compliqué de déployer dans un gros ouvrage du fait de la longueur des conduits nécessaires et du fort risque d'intoxication qui eut pu en résulter.




1 - Il s'agit ici en l'occurence des abris PC tels que celui de l'Ancienne Redoute à Drusenheim, les abris CORF pour réserves locales n'ont pas été dotés de ce type de lampes.




Page n° 1000294 mise à jour le 27/10/2021 - © wikimaginot.eu 2015 / 2021



Fils de discussion



Lampe de casemate Epervier et Gillet
4 messages, le dernier est de Pascal le 13/08/2016






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu