Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Canon de 75 mle 1897

(75/97)






Le matériel de 75 mm mle 1897 est un canon adopté par l'armée française en 1898 dans le cadre de la modernisation nécessaire de l'artillerie suite aux enseignements de la guerre de 70.

Matériel de 75 mle 1897

Pièce de 75 modèle 1897
Musée des Invalides




Développement

Ce matériel initialement dénommé prototype C a été conçu par le Commandant Deport puis perfectionné par les Capitaines Sainte-Claire Deville et Rimailho des Ateliers de Puteaux est une arme novatrice pour son époque.

Il est le premier canon à avoir été doté d'un d'un frein de recul oléo-pneumatique (brevet de l'ingénieur allemand Haussner) assurant un retour automatique rapide du canon en position de tir sans aucune intervention humaine.
C'est ce perfectionnement, combiné à l'utilisation d'une culasse rotative Thorsten Nordenfeld et de munitions encartouchées, qui en ont fait une arme à tir rapide se démarquant totalement de ses prédécesseurs.

Expérimenté au camp de Châlons, le prototype C répondant à toutes les attentes est adoptée par l'armée française et sa cadence de tir élevée permet de réduire le nombre de pièces par batterie, quatre pièces de 75 mle 97 remplaçant six matériels de Bange.



Production - Déploiement

Ce matériel a été produit à plus de 21 000 exemplaires en éléments séparés par les arsenaux de Chatellerault, Puteaux, Tulle, Bourges, Tarbes et de Saint-Etienne. Bien que rattrapé par les progrès faits en matière d'artillerie entre les deux guerres, prés de 5600 à 8700 unités (selon sources) étaient disponibles et 4 500 pièces étaient encore en dotation dans l'armée française en Avril 1940 hors stock dans les arsenaux (env. 1000 unités).

Variantes ultérieures au Mle 1897

Une variante modernisée sur affut biflèche est développée sous la dénomination matériel de 75mm modèle 1897/33.

Cette modification - produite à environ 300 exemplaires - présentant un affut à flèche ouvrante (mais conservant les roues bois-fer) offrait une plus grande amplitude en pointage horizontal (58°) avait pour but de constituer une "réserve" de pièces antichar "lourde" au niveau divisionnaire, face à la faiblesse des pièces d'infanterie de 37 TR mle 1916, le 25 AC Hotchkiss n'étant adopté que l'année suivante. Les pièces de 75 mle 97/33 équiperont ainsi les Batteries Divisionnaires Anti-Char (10° batterie des RAD, avec 6 à 10 pièces) des grandes unités à partir de 1935. Mais l'obus perforant prévu (OR modèle 1910 M pouvant percer 50mm d'acier à blindage à 1000m) ne pouvait plus espérer détruire qu'à 600 / 900 m les nouveaux chars allemands. Ceci poussa les services de l'artillerie à revenir vers le canon de 47 mm APX (dérivé du 47 mle 1902 de Marine) refusé par l'infanterie en 1935 à cause de son poids. Par ailleurs, la version Mle 1897/33 était intrinsèquement insatisfaisante car l'affût biflèche développé par Puteaux faisait pivoter les roues en même temps que les flèches (solution bâtarde prévue pour contourner le brevet Schneider concernant un affût où seules les flèches étaient ouvrantes, l'essieu restant fixe). C'est cette version qui sera dés lors réutilisée à poste fixe dans les casemates STG d'artillerie existant dans le Nord-Est (SF Montmédy, Ardennes…), les roues étant démontées en posant les axes sur des chaises fixes.

Le dernier développement du 75 fut le modèle 97/38 (modèle 1897 modifié 1938, produit à environ 700 - 800 exemplaires) en revenant à l'affut monoflèche d'origine mais en remplaçant ses roues bois-fer par des pneumatiques, ce qui compliquait la manœuvre à bras et l'abattage, mais permettait la traction automobile à vive allure sans devoir utiliser de train rouleur.

Le canon de 75 s'est révélé très efficace lors de la campagne de 1940, les simples obus explosifs s'avérant capables de percer tous les blindages allemands de l'époque. La pièce sera ensuite réutilisée par les allemands sous la dénomination 7,5 cm FK 231(f)

Il sera utilisé par l'armée française jusqu'en 1963, date de sa décommission.




Version pour casemate d'infanterie

Un certain nombre de ces pièces Mle 1897 feront l'objet d'une adaptation permettant leur utilisation dans les casemates d'infanterie de la fortification construites par la MOM sur standard STG ou régional.
Elles sont alors installées à poste fixe, dépourvues de leurs roues et leur affut de forteresse hérité des fortifications Séré de Rivières, pivote sur un axe placé au sol au droit du créneau.

Le modèle 1897/33 est lui installé sans roues mais avec ses bèches sur simple support métallique.


Canon de 75 mle 1897 monté sous casemate

Canon de 75 mle 1897 monté sous casemate.




Caractéristiques

Ces données sont, sauf indication contraire, celles du canon de 75 mle 1897.

• Calibre: 75mm
• Longueur de la bouche à feu: 2,72m (34 calibres)
• Longueur de la partie rayée: 2,23m
• Rayures: 24 rayures à droite, pas constant, profondeur 0,5mm
• Poids de la pièce en batterie: 1 140kg
• Poids de l'ensemble piéce-caisson-attelage : 1 700 Kgs
• Poids de la culasse: 27kg
• Poids de la masse reculante: 461kg
• Longueur de la pièce en batterie: 4,45m
• Largeur de la pièce en batterie: 1,51m
• Pointage en hauteur : -11 à +18°
• Pointage en direction: 6° (mle 1897) - 58°(mle 97/33)
• Cadences de tir :

- Maximale - 28 coups/mn
- Moyenne - 8 coups/mn
- Cadence de tir pratique: 6 coups/min
- Prolongée - 2 coups/mn

• Mécanisme de mise à feu: percuteur rectiligne
• Vitesse initiale: entre 525 et 577 m/s, jusqu'à 700 m/s pour le modèle 97/33
• Servants: 6 canonniers et un chef de pièce
• Munition: obus explosifs ou à balles (shrapnel)
• Déplacement hippomobile avec voitures de 4 ou 6 chevaux.



Munitions utilisées

Les munitions utilisées en 1940 par le canon de 75 mle 1897 sont décrites ici





Rédaction:

Initiale : Pascal Lambert
Mise à jour : Vincent Auret (01/2020)



Sources:

wikipedia,
basart,
Canonde75.fre.fr
Musée des invalides





Page n° 1000365 mise à jour le 06/02/2020 - © wikimaginot.eu 2016 / 2020



Fils de discussion



Correction de la fiche sur le canon de 75
8 messages, le dernier est de jolasjm le 06/02/2020






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu