Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Ateliers Crozet-Fourneyron

(Crozet-Fourneyron)






Les Ateliers Crozet-Fourneyron ont fourni des treuils destinés à l'équipement des plans inclinés des ouvrages de la Ligne Maginot


Historique

En 1827, le bureau d’étude créé à Besançon par Benoit Fourneyron (01/11/1802 - 1867), Ingénieur issu de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, met au point la turbine hydraulique et l’associe à une conduite forcée.

Il fait breveter son invention en 1832 et créé les Ateliers Crozet-Fourneyron la même année (à vérifier)
En 1836, il s’installe à Niederbronn (Alsace) prés des usines de Dietrich puis en 1838 à Paris, Rue de Trévise
En 1850, il créé sa propre usine à Chambon-Feugerolles (Loire) ou il fabrique des moteurs hydrauliques et machines à vapeur.

Pour assurer sa succession, il confie l’usine à ses deux neveux, Benoît Emmanuel dit Émile Crozet (Fourneyron est le nom de sa mère ) Ingénieur mécanicien né en 1837 à Saint Etienne et décédé en 1909 et son frère.

Ateliers Crozet-Fourneyron


Les ateliers Crozet Fourneyron en 1882




L'entreprise sera reprise par Marcel (1885 - 1955) fils de Benoit qui assurera la direction des ateliers Crozet-Fourneyron de 1919 à 1953.

La société dépose son bilan en 1980 et est reprise en partie par ATAMEC Crozet- Fourneyron installé à Saint-Etienne Rue Victor Grignard jusqu'en en 1993, date de sa liquidation.

On notera la création de ACF, Ateliers Crozet Fourneyron à la même adresse en 2004, structure à son tour radiée en 2019.




Production

Après 1870, les ateliers Crozet-Fourneyron rajoutent à leur production celle de machines-outils, d’appareils de levage et de mécanismes de meunerie.
A la fin du 19ème siècle, l'entreprise s’oriente vers le matériel d'artillerie et ’usine fut un temps réputée pour ses obus de rupture destinés à la marine, avec des procédés de fabrication dont elle gardait jalousement le secret (marquage fabricant CY).

Lors du conflit 1914-1918, les ateliers comme nombre d’usines se retrouvent à court de commandes civiles et se consacrent en grande partie à l’effort de guerre en fabricant des obus.

En 1936, les Ateliers et Fonderies Crozet-Fourneyron fabriquent le mécanisme du 1er téléphérique fabriqué par Applevage

Dans le cadre de l’équipement des ouvrages de la fortification Maginot, l’entreprise fournira les treuils pour les plans inclinés grand modèle destinés aux entrées munitions des ouvrages d’artillerie importants (Molvange, Rochonvillers….)

Ouvrage d'artillerie de MOLVANGE


Ouvrage de Molvange
Mécanisme du plan incliné 'grand modèle' de l'entrée munitions




Elle fournira aussi pour l’anecdote un exemplaire unique de treuil pour équiper l’entrée de l’ouvrage du Four à Chau, treuil dont le remplacement était prévu avant guerre (commande du 8 Décembre 1936).


Ouvrage du Four à Chaux
Plan incliné de l'entrée.
Noter le contrepoids du coté




Rédaction initiale Pascal Lambert 2019

Sources :

- wikipedia
- Archive.org
- Geneanet.org






© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 29/08/2019




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu