Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Magasin à munitions M2

(M2)






Généralités

Du fait des risques présentés par les munitions en cas de bombardement ou d'incendie, la dotation en munition des ouvrages est fractionnée en trois parties réparties dans trois magasins différents, nommés M1, M2 et M3.

Le magasin M2 est le magasin à munitions principal d'un bloc de combat. Il renferme à lui seul prés de la moitié de la dotation en munitions correspondant à l'armement du bloc, le reste étant partagé entre le magasin M1 et les magasin M3 situés en haut du bloc.

Dans les ouvrages non dotés de magasin M1, les munitions dont le stockage était initialement prévu dans le magasin M1 sont stockées dans la magasin M2 en supplément de la quantité qui y est normalement prévue.



Description - Constitution

Pour illustrer ce paragraphe, nous vous invitons à vous référer au plan joint des dessous du bloc 5 de l'ouvrage du Michelsberg

Les magasins M2 sont implantés au pied du bloc qu'il desservent. Le magasin M2 type est constitué par une ou plusieurs alvéoles fermées par des grilles verrouillées servant au stockage des munitions ainsi que par quelques locaux annexes servant au stockage des artifices, des caisses vides et des munitions au rebut.
Ces alvéoles sont équipées d'un systéme de manutention ingénieux fourni par la société Tourtelier composé de palans coulissant dans un monorail permettant le transport des casiers à munitions. Ce réseau de monorail permet le déchargement des wagons amenant les munitions depuis le magasin M1 et l'acheminement des chassis jusqu'au magasin M3 situé en haut du bloc. Il couvre la plus grande partie des galeries au pied du bloc et la continuité du monorail est assurée même dans le ou les monte-charges desservant le bloc, permettant ainsi le transport des munitions du magasin M2 au magasin M3 avec une seule opération de levage et de dépose des chassis.



Gestion du magasin M1

Le fonctionnement des magasins M2 est assuré par les personnels de l'artillerie affectés dans le bloc qu'il dessert.



Source : LAMBERT Pascal



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 24/08/2015