Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




237° Régiment d'Infanterie

(237° RI)






Le 237° Régiment d’Infanterie est un régiment de réserve constitué en 1914 à partir des éléments du 37° Régiment d’Infanterie. Il fait alors partie de la 140° Brigade d’Infanterie.

Le 237° RI se battra en Lorraine en appoint et septembre 1914 puis dans l’Artois à partir de février 1915. Son drapeau porte les mentions Lorraine 1914 - Artois 1914-1915.

Ses pertes lors du premier conflit mondial se montent à 37 officiers et 2 379 hommes de troupe. Il sera dissous le 01 juin 1916, ses bataillons passant aux deux autres régiments de la 140° Division d’Infanterie

Son insigne, a une symbolique particulièrement forte. Il comporte la porte de Mutzig sur laquelle se trouve une cigogne. Une montagne domine la porte (Mutzig) avec une tourelle à canon représentant le fort de Mutzig.

Insigne du 237° Régiment d'Infanterie

Insigne du 237° Régiment d'Infanterie
Fabrication Fr. Demey



Lors du second conflit mondial, il servira en appui du 172° RIF dans le Secteur Fortifié du Bas-Rhin puis dans l'Aisne et la Marne.


Mobilisation

Le 237° Régiment d'Infanterie est un régiment de réserve de catégorie B type nord-est. Il est mis sur pied du 2 au 7 septembre 1939 à Mutzig par le CMI 202.
Constitué d'un état-major, d'une compagnie de commandement, d'une compagnie régimentaire d'engins, de 3 bataillons et de la 14e compagnie divisionnaire antichars ses effectifs sont de 68 officiers, 300 sous-officiers et 2390 hommes de troupes (état au 23 mai 1940).


Composition

Etat Major

PC : Fort Uhrich (Octobre 39 - avril 40)
- Chef de corps: Louis Charles Vigneron
- Chef d'état-major: CB Julien Maignant


Compagnie de commandement



Compagnie régimentaire d'engins



14° Compagnie divisionnaire antichars


I° Bataillon

PC: Fort Uhrich-Hoche (Octobre 39 - avril 40)
- Commandement : CB Marcel Jean Lebreton



II Bataillon

- Commandement : CB Victor Bouin


III Bataillon

- Commandement : CB Foucher.



Historique 1939-1940

A partir du 8 septembre, le 237° RI occupe la forteresse de Mutzig qu'il s'attèle à mettre en état de défense.

Le 10 octobre, il est envoyé à Strasbourg pour renforcer le 172° régiment d'infanterie de forteresse, à l'image du 226° régiment d'infanterie. Il réalise des travaux de fortification de campagne, construit des blockhaus, creuse des positions retranchées, pose des barbelés, aménage les champs de tirs des armes dans les zones boisées. Un bataillon est cantonné au nord du Neuhof, dans le quartier Lizé, un bataillon est stationné au Stockfeld et le troisième est en réserve et en instruction à Eschau. Chaque semaine, les bataillons se relèvent pour répartir les efforts et maintenir l'instruction des hommes.

237° Régiment d'Infanterie - Molsheim

Cadres du 237° RI
Photo prise à Molsheim le 21 octobre 1939



Le 7 avril, le régiment est concentré sur la partie sud du secteur entre le forts Hoche et l'ouvrage intermédiaire Uhrich-Hoche, ouvrages ex-allemands de la ceinture détachée de Strasbourg construite au 19éme siècle.
Il occupe ainsi les blockhaus qu'il a contribué à construire depuis le début du mois d'octobre.

A cette date, c'est tout le sous-secteur de Strasbourg qui est réorganisé 1.
Le poste de commandement du sous-secteur sud est implanté dans l'ouvrage intermédiaire ex-allemand Uhrich-Hoche.
Le 237° RI relève donc le 172° RIF dans le nouveau sous-quartier Hoche (une compagnie de fusiliers voltigeurs et deux sections de mitrailleurs).

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les éléments du 172° RIF encore en position dans les sous-quartier Cosaques (une compagnie de fusiliers voltigeurs et un groupe de mitrailleurs) et Oberjaegerhof (une compagnie de fusiliers voltigeurs et deux sections de mitrailleurs) sont relevés par le 237° RI.
Les missions des compagnies d'équipage de casemates restent inchangées.
En cas d'attaque, un bataillon du 237° RI, qui stationne à Eschau, aurait pour mission de tenir une ligne d'arrêt sur le Rhin Tortu et le Schwartzwasser entre l'ouvrage Uhrich-Hoche et l'Oberjaegerhof. Un autre bataillon, stationnant au quartier Lizé et à Neuhof tiendrait la ligne d'arrêt comprise entre le moulin de la Ganzau et la redoute du Polygone. Le 21° bataillon du 67° RI, stationné à la Ganzau et à la caserne Lyautey, occuperait la ligne d'arrêt derrière le quartier de Strasbourg qui s'appuie sur le canal de Marne au Rhin à l'est de l'Ill, les grands bassins, le faubourg de la Musau.
Un bataillon du 226e RI basé à Reichstett au fort Rapp, occuperait l'Ill au nord de Strasbourg ou pouvant être appelé à d'autres missions dans les sous-secteurs centre et sud. Ces objectifs pourraient être resserrés dans le cas où l'attaque serait plus localisée.

Le 16 avril il est envoyé à Saverne pour servir le 43° Corps d'Armée de Forteresse. Il y réalise des travaux de fortifications à l'intérieur de la position de combat.

Le 6 mai au soir, il est envoyé à Longeville sous les ordres de la 8e division d'infanterie avec qui il prend part aux combats de Pont de Missy sur Aisne, de Sermoise, de Ciry Salsone, de Serches, de Couvrelles, de Citry, de Villare, sur le Marne, de Pavant, etc.

Avant d'être dissous le 2 août, il tient une portion de la ligne de démarcation pendant tout le mois de juillet.





1 - Pour rappel, le SF Bas-Rhin était constitué de 3 sous-secteurs.

  • Le sous-secteur nord est tenu par le 226° RI avec deux bataillons en ligne.

  • Le 172° RIF tient le sous-secteur centre avec deux bataillons en ligne.

  • Le sous-secteur sud, tenu par le 237° RI avec un bataillon en ligne.


La limite entre les sous-secteurs centre et sud est définie par une ligne entre le pont sur le canal du Rhône au Rhin à l'est d'Illkirch-Graffenstaden, la ferme Lichtenberg, la maison forestière de l'Oberjaegerhof, le pont à 1 000 m à l'ouest de la casemate des Paysans (ces points étant exclus), l'embouchure du marigot situé à 800 m en amont de la casemate des paysans incluse. )





Rédaction

Initiale : Schoen Antoine / Lambert Pascal
Complément Antoine Schoen





Sources

Historique du 237 ° Régiment d’Infanterie pendant la guerre de 1914 - Berger—Levrault - Source : coll. La contemporaine
Archives du 237e régiment d'infanterie de forteresse, service historique de l'armée de terre, côte 34N169.
Wikipedia









Secteur(s) concerné(s) :SFBR




Page n° 1000821 mise à jour le 07/05/2022 - © wikimaginot.eu 2020 / 2022



Fils de discussion



237e RI
3 messages, le dernier est de SCHOEN le 11/05/2022

Unité et personnes à identifier - Molsheim - 237° RI
9 messages, le dernier est de Pascal le 27/05/2020






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu