Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




British Expeditionary Force

(BEF)






Dés la déclaration de guerre, la France et l'Angleterre passent un accord d'assistance militaire et financier qui comprend l’envoi d’un corps expéditionnaire britannique dès les premiers jours de septembre 1939. Ce corps expéditionnaire britannique nommé British Expeditionary Force - BEF) s’intègre dans le dispositif défensif de la France et prend en charge la défense d'une partie de la frontière Nord de la France à l'Est de Lille.
Son financement est assuré dans la proportion de 3 pour l’Angleterre et 2 pour la France selon les termes de l'accord financier passé entre Paul Reynaud, ministre des Finances et Sir John Allsebrooke Simon, son homologue britannique.


Commandement

Le corps expéditionnaire britannique en France est commandé par le General Lord Gort, nommé par le chef d’état-major impérial, le Field Marshal Ironside, et placé sous le commandement du général d’armée Gamelin, chef des forces terrestres françaises et des armées alliées.

Son GQG (Grand quartier général) s’installe à Arras (Pas-de-Calais) et deux missions de liaison sont détachées auprès des commandements français : la première, sous les ordres du Major-General Sir Richard Howard-Vyse, est à Vincennes, au GQG du général Gamelin et la seconde, sous les ordres du Brigadier J. G. des R. Swayne, au QG du général Georges, adjoint au général Gamelin, à la Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne).


Composition

De septembre 1939 à mai 1940, la BEF comptera de 3 à 10 divisions avec les derniers renforts arrivés le 17 mai, soit à cette date un total de 237 000 hommes.

Corps d'Armée :
- le I Corps du Lieutenant-General Barker, composé des 1st, 2nd et 48th Infantry Divisions,
- le II Corps du Lieutenant-General Brooke, composé des 3rd, 4th Infantry Divisions et 50th Motor Infantry Division,
- le III Corps du Lieutenant-General Adam, créé en avril 1940 et composé des 42nd et 44th Infantry Divisions,

Grandes unités en réserve (passeront sous commandement français dans le courant de l’année 1940 ):
- 1st Armoured Division (division blindée) dotée de chars légers type Mark VI
- 51st Highland Infantry Division, arrivée en janvier 1940, commandée par le Major-General Victor M. V. Fortune et détachée auprès de la 3e armée française dans la Région Fortifiée de Metz

A ces troupes, il convient de rajouter:
- un régiment de cavalerie mécanisé,
- un régiment d’automitrailleuses
- un régiment de chars (le 4th Royal Tank Regiment).
- l'Air Component, un détachement d'une trentaine d'escadrons de la RAF (Royal Air Force) placé sous les ordres de l’Air Vice-Marshal C. H. B. Blount


La campagne de 40

A l'instar des troupes françaises stationnées le long des frontières, la BEF connaitra une longue période de faible activité qu'elle mettra à profit pour aménager et doter de fortification légère le secteur qu'elle occupe.

L’offensive allemande du 10 mai 1940 sera suivie de l’entrée en Belgique d’unités françaises et britanniques qui n'y prendront pas pied et reflueront le 14 mai sous la pression des blindés allemands.

A partir du 20 mai, les troupes alliées se retrouvent encerclées à Dunkerque d'ou elles seront extraites à partir du 26 mai 1940 par l’opération « Dynamo ».
Le 4 juin plus de 300 000 soldats dont 225 000 britanniques auront été rembarqués vers l’Angleterre. La BEF a perdu les trois quarts de son matériel lourd, compte 3 500 tués et de nombreux prisonniers. Les 150 000 Britanniques non évacués à Dunkerque le seront par d’autres ports courant juin.



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 15/02/2015