Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




PLAN CAVAL (PCV)

( Ouvrage d'artillerie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Authion

Quartier
Cabanes-Vieilles

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1938

Commune
LA BOLLENE VESUBIE (06450)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
43.998553 - 7.442416

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Inachevé

Etat actuel
Incomplet





Plan sommaire








Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie

La tourelle de 81 mm prévue pour le bloc 3 a été utilisée à Lembach pour équiper le bloc 3 de l'ouvrage du Four a Chaux.
Plus proche de la frontière allemande il a été choisi de terminer l'ouvrage du Four à Chaux en complétant son équipement au détriment de celui de Plan Caval dont les travaux avaient pris du retard.
Photo de la tourelle disponible sur la page wikimaginot du Four a chaux.


ARMEMENT, Infanterie

L'ouvrage de Plan Caval est un ouvrage d'artillerie à 6 blocs dont la construction est innachevée. Ouvrage tardif (1938-40), sa conception a été réalisée par le Génie sur la base des préceptes de la CORF.

Bloc 1 (entrée) :
Seules les fouilles ont été réalisées, car cette partie de chantier a débuté à l'été 1939. Ce bloc aurait du comporter:
- 2 créneaux FM
- 1 cloche LG
- 1 cloche GFM

Bloc 2 :
Non réalisé. Les fouilles ont cependant été entamées lors de la campagne de travaux de l'été 1939.
- 2 mortiers de 75mm modèle 1931 (initialement prévus pour le bloc 2 de l'ouvrage du Monte Grosso, ajourné. Ces 75mm sont stockés depuis lors au parc d'artillerie de Nice)
- 1 créneau FM de défense des abords
- 1 cloche GFM
- 1 cloche LG

Bloc 3
Le bloc a été coulé en 1939 mais la tourelle n'a pas été mise en place.
- Tourelle de mortiers de 81 mm Mle 1932
- 1 cloche GFM
La tourelle prévue était en attente à Nantes et Digoin en Juin 1940. Elle sera finalement installée après guerre dans l'ouvrage du FOUR à CHAUX pour remplacer celle détruite par les allemands.

Bloc 4
Ce bloc a été coulé en priorité lors de l'été 1938, juste après approbation de l'ouvrage, et pouvait être considéré comme achevé.
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses REIBEL MAC 31 en façade
- 2 créneaux pour fusil mitrailleur 24 -29
- 1 cloche pour jumelage de mitrailleuses REIBEL MAC 31

Bloc 5 (Observatoire d'artillerie)
Ce bloc a été coulé en priorité lors de l'été 1938, juste après approbation de l'ouvrage, et pouvait être considéré comme achevé.
- Une cloche GFM (Fusil mitrailleur et mortier de 50mm)

Bloc 6
Ce bloc a été coulé en priorité lors de l'été 1938, juste après approbation de l'ouvrage, et pouvait être considéré comme achevé.
- Deux créneaux pour jumelage de mitrailleuses REIBEL MAC 31 en façade (un frontal et un flanquant à gauche)


Les dessous sont également inachevés


ARMEMENT, Observation

La cloche GFM du bloc 5 est équipée d'un périscope J2, et répond à l'indicatif de O 64.


CONSTRUCTION, Environnement

En avant de l'Ouvrage une S.E.S du 64° B.C.A. est positionnée
aux granges de la Morguette .
Source(s) :
La Bataille pour Nice et la Provence Général A. Montagne



DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné

Le bloc 5 porte l'indicatif O 64 pour l'artillerie, il est rattaché à l'ouvrage du Monte Grosso

Le numéro d'abonné au réseau téléphonique de la fortification de l'ouvrage de Plan Caval serait C 237


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage de l'ouvrage de Plan Caval aurait initialement du être composé de 11 officiers et de 287 hommes principalement issus des 75° BAF et 158° RAP.

L'ouvrage étant inachevé, l'effectif réel sera fortement réduit.

Cdt d'ouvrage : Lt Carmes puis Cne Philip à compter du 8 juin 40
Cdt l'infanterie : Lt Carmes
Cdt les blocs : Lt Ferrero, SLt Costa


EQUIPEMENT, Electrique

L'ouvrage n'est pas doté d'équipements électriques, les groupes électrogènes n'ayant pas été installés.


EQUIPEMENT, Transmissions

L'ouvrage est relié au réseau téléphonique de la fortification par deux câbles à 14 paires depuis la chambre de coupure de Plan Caval et un câble à 14 paires depuis la chambre de coupure de Cabanes-Vieilles


GENERALITES, Spécificités

Tout comme dans l'abri d'Amodon, les dessous de l'ouvrage sont inachevés et on peut y observer toutes les phases de la construction d'un ouvrage.
Attention, la visite des dessous est dangereuse


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle

L'ouvrage n'a jamais été achevé et des soutènements boisés datant de l'époque du chantier sont toujours en place. La visite des dessous de cet ouvrage est dangereuse.
Suite à un certains nombre d'accidents, une partie des blocs a été comblés ou détruits par le Génie.


HISTORIQUE, Chronologie

L'ouvrage est occupé par les Allemands en 1945 et l'assaut est donné le 12 avril
A 18 heures, l’ouvrage de Plan Caval, pris à partie de plusieurs côtés, est abandonné par l’ennemi, qui retraite rapidement sur la Beole.


HISTORIQUE, Construction

1934 : le gros ouvrage de l'ARBOIN est annulé et remplacé par un gros ouvrage sur la crête de l'Authion. Celui-ci est à son tour reporté sine-die pour raison budgétaire.

1937 : Le général Gamelin réactive les projets de l'Authion, inquiet de voir ce verrou important non fortifié. L'ouvrage de l'AUTHION est alors remplacé par un ouvrage mixte à PLAN-CAVAL.

1938: L'avant-projet du 12 mars prévoit alors un bloc mixte regroupant une entrée, une tourelle de 81 et une casemate pour un 75 mm Mle 1897/33 biflèche (B 1), un bloc à cloche GFM (B 2), une casemate d'infanterie (B 3) et un casernement souterrain. L'ensemble représente un coût de 13 millions sans les cuirassements supposés gratuits car récupérés sur les surplus, l'armement, les munitions et le terrain. Le 14 mars, le projet est approuvé et un crédit de 3 millions est dégagé pour entreprendre les premiers travaux à Plan-Caval, les blocs 2 et 3 (2 060 000 F).

La construction de l'ouvrage de Plan-Caval sera entreprise en Mai 1938 par la main d'oeuvre civile (Entreprise CHESNEL) sous la direction du Génie et les travaux auraient du s'étaler jusqu'en 1941 ou 1942.

Au gré des remaniements successifs du projet, l'ouvrage de Plan Caval passera de trois à huit puis à six blocs. Ainsi, le bloc unique est d'abord scindé en trois, puis le canon unique de 75 de campagne Mle 1897/33 prévu là - à action pratiquement frontale présentant une embrasure très vulnérable - est remplacé par deux mortiers 75 à la demande du Gal OLRY en septembre. Ces mortiers "type CORF" seront à récupérer en parc d'artillerie où ils dorment depuis l'ajournement du bloc 2 de l'ouvrage de MONTE GROSSO (1). Un bloc observatoire est décidé entre les deux blocs infanterie, en septembre, on demande l'étude de la possibilité de le remplacer par des 75 mle 1932 permettant d'atteindre le confluent de la Roya et du Caïros, sans suite puisque le choix pour deux mortiers de 75 Mle 1931 est finalement approuvé définitivement le 16 Janvier 1939 (2).

Les trois blocs d'infanterie en avant étant en construction en 1938, et donc figés, l'automne 1938 est passé à définir la conception définitive des blocs d'artillerie et d'entrée. Là encore différents projets seront regardés, avec diverses positions pour la tourelle de 81mm, avant d'en arriver au plan définitivement proposé le 23 Février 1939.

1939 : En février, décision est prise d'installer des 75mm Mle 1931 au bloc 2 et non un 75mm Mle 1932 cédé par le Nord-Est. La budget disponible à la 15° RM pour les travaux de l'année à PLAN-CAVAL est de 4 millions de francs pour un total de 30 millions restant à dépenser. A ce rythme il faudra 7 ans au moins... L'EM considère donc que la suite du projet pourra suivre le processus d'approbation normal et qu'il n'y a pas nécessité de déléguer les approbations au niveau de la Région Militaire. L'enveloppe de travaux disponible pour l'ouvrage est finalement portée à 7 MF pour 1939 après arbitrages, soit encore 4 ans de travaux à ce rythme. L'avant-projet définitif de l'ouvrage (option 2) est validé sur ces bases le 28 Avril 1939 par DM 5896 2/4-S.

le travaux de la campagne d'été ne permettront que de réaliser le bloc tourelle, sans pouvoir l'équiper, et d'engager les fouilles de blocs 1 et 2 et de la cheminée. Les locaux souterrains sont avancés à divers degrés. L'arrivée du conflit oblige à stopper les travaux et à mettre l'ouvrage en état de combattre dans son état d'achèvement partiel. Ainsi, un blockhaus est coulé en urgence sur le puits de chantier avant.

1940 : le ministère prend la décision en Février 1940 d'ajourner le montage de la tourelle de 81mm de l'ouvrage pour mettre la priorité sur le montages des armes mixtes dans les tourelles JM converties du Nord-Est. Du fait de la mobilisation, et malgré l'affectation spéciale de quelques spécialistes chez eux, la société CGCL Batignolles-Chatillon n'avait tout simplement pas le personnel suffisant pour mener de front les deux chantiers. La tourelle, pourtant réceptionnée, restera en dépôt.

(1) alternativement le mortier de 75/31 en deshérence depuis l'ajournement du bloc 5 de RESTEFOND a aussi été considéré un temps.
(2) les deux embrasures sont décalées de 22,5° pour permettre à la fois de battre le vallon de Caïros et celui de la Maglia.
Source(s) :
SHD - Carton 7 N 3845, 7 N 3846 - Relations EMA-14° et 15°RM
SHD - carton 3V618 - Batignolles-Chatillon
39-45 Magazine N°136 - Les projets de fortification de l'Authion 1930-1940





Fils de discussion



Bibliographie - ouvrage de plan Caval
2 messages, le dernier est de Pascal le 23/07/2019



Page n° 10134 mise à jour le 20/10/2021 - © wikimaginot.eu 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu