Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




GORDOLON (GN)

( Ouvrage d'artillerie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Tinée-vesubie ( 65 DI )

Quartier
Tournairet-Vésubie

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1935

Commune
ROQUEBILLIERE (06450)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
43.998661 - 7.311066

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Plan sommaire








Notes et informations



CONSTRUCTION, Cout


Le coût de construction de l'ouvrage s'éleve à 21 374 000 Frs de l'époque


CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage de Gordolon est un ouvrage d'artillerie CORF comportant 3 blocs

Le bloc 1 (entrée mixte) :
- 1 cloche GFM (fusil mitrailleur Mle 24/29 et mortier de 50)
- 1 créneau pour fusil mitrailleur Mle 24/29

Le bloc 2 :
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuse Reibel MAC 31 et canon AC de 47 mm
- 2 créneaux pour mortier de 81 mle 32
- 1 créneau FM de défense vers le vallon en arrière de l'ouvrage
- 1 cloche GFM (fusil mitrailleur 24/29 et mortier de 50)
- 1 cloche pour jumelage de mitrailleuse Reibel MAC 31
- 1 cloche LG
Ce bloc dispose d'une issue de secours en fond de fossé.

Le bloc 3 :
- 2 créneaux pour mortier de 75 Mle 1931
- 2 créneaux pour mortier de 81 mle 1932
- 3 créneaux FM de défense de façade ou de flanquement.
- 1 cloche OBS VDP (Vison Directe et Periscopique)
- 1 cloche GFM (fusil mitrailleur Mle 24/29 et mortier de 50)
- 2 cloches pour jumelage de mitrailleuse Reibel MAC 31
Le bloc possède une issue de secours dans le fossé diamant du créneau FM de flanquement droit.


Comme l'ouvrage de CASTILLON, compte tenu du fort dénivelé entre l'entrée et les blocs de combat, l'ouvrage est établi sur deux niveaux souterrains, le premier comportant la caserne et l'usine est situé au niveau du bloc d'entrée, le second est un niveau intermédiaire reliant les blocs 2 et 3 qui comporte le PC de l'ouvrage et les magasins à munitions.

L'ouvrage comporte une issue de secours principale de plein pied débouchant en avant des blocs de combat, et un bloc cheminée destiné à l'évacuation des fumées de l'usine et de l'air vicié.

Le bloc 4 (bloc de surveillance pour FM) a été ajourné en 2ème Cycle.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


L'ouvrage de Gordolon avait pour mission d'interdire la vallée de la Vésubie et de contrôler le débouché du vallon de la Gordolasque avec son voisin Flaut


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


La cloche VDP du B3 porte l'indicatif O84. Un 2e observatoire est rattaché à l'ouvrage: il s'agit de O85 au pas d'Albéras.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage théorique de l'ouvrage de Flaut etait composé de 246 hommes et de 5 officiers principalement issus des 61° DBAF et de la 12° Bie du 167° RAP.

Cdt d'ouvrage : Cne CARDI

Cdt l'Infanterie : Lt DUVERNAY, Lt CARLON à partir du 18 nov 39, Lt ALLARY
Cdt l'artillerie : Lt OUSTIN, Lt BOCCADORO à partir du 30 oct 39, Lt ARNOUX à partir du 21 mai 1940 (vient du Mont Agel)

Major d'ouvrage : Slt LEVEY-LATTES jusqu'au 23 mai 1940

PC des mortiers de 81 : Lt DEREMAUX
75 - 31 du bloc 3 : S-Lt GOUT

Blocs : Lt ALLARY et GASTAUX


EQUIPEMENT, Electrique


L'ouvrage est alimenté depuis le réseau civil par un transformateur installé dans les locaux souterrains.
En cas de disparition du réseau civil, la production électrique est assurée par une usine électrique dotée de trois groupes électrogènes à moteur SMIM 4 cylindres de 100 CV


EQUIPEMENT, Transmissions


Le central principal de l'ouvrage de Gordolon est un central à 64 directions composé de deux panneaux muraux TM321 pour 32 abonnés et d'une table d'exploitation à 14 circuits.

Le central Tir installé au PC de l'ouvrage est un central à 16(?) directions sous carter étanche compoosé de deux centraux TM32 à 8 directions


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


Années 2000 : L'ouvrage de Gordolon est ouvert à tous vents et livré au pillage.
2011 - l'ouvrage est acquis par une association MVCG Sud Est Côte d'Azur qui en entreprend la sauvegarde


2018 L'Association MVCG Sud et Côte d'Azur et son responsable J.M. Grinda ont effectué un travail remarquable ,déboisement des superstructures , nettoyage complet de l'ouvrage ,malgré les attaques
incessantes de vandales et pilleurs en tout genre.


HISTORIQUE, Chronologie


L'ouvrage de Gordolon a joué avec son voisin Flaut un rôle déterminant pour stopper l'offensive italienne de juin 1940 dans la vallée de la Vésubie.


HISTORIQUE, Construction


Le premier projet est daté 1er aout 1931. Le projet suivant, du 2 Octobre 1932, prévoit un bloc de barrage doté de 81 mm, un bloc de flanquement armé de 75 mm et de JM, et un bloc de surveillance. Dans le projet du 3 Mai 1933 déplace une paire de 81 mm du bloc de flanquement vers le bloc de barrage.

La construction du gros oeuvre de l'ouvrage de Gordolon s'étalera entre 1931 et juin 1935.
Les équipements de téléphonie seront posés en 1936 par le Génie.

Une casemate d'infanterie équipée de deux créneaux pour fusils mitrailleurs (ou mitrailleuses?) a été projetée mais jamais réalisée.
En avril 1940 une extension du casernement souterrain est envisagée mais ne sera pas réalisée du fait des hostilités


DIVERS (Sans critère)


Les anciens de l'ouvrage le surnommaient 'le sous-marin' en raison des diverses infiltrations d'eau dues à de nombreuses sources provenant de la montagne et rendant l'ouvrage très humide



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 19/05/2018