Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




COUME VILLAGE - A29

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFB - SF Boulay

Sous Secteur
Tromborn

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
COUME (57220)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.199672 - 6.560901

Validité information
Disparu

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


Le petit ouvrage du Village de Coume est un ouvrage d'infanterie CORF à trois blocs reliés par galerie, un casernement souterrain et une usine électrique .

Bloc 1: Entrée - Casemate flanquant vers l'ouest
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm monté sur bi-rail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 2 cloches GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50)

Bloc 2: Casemate cuirassée
- 2 cloches pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 2 cloches GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50)

Bloc 3:
- 1 tourelle pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche GFMtype A (FM 24/29 et mortier de 50)


CONSTRUCTION, Phase ou tranche de construction


Le cout de la construction de l'ouvrage s'est élevé à12 Mio fr (1936). Le marché de construction du gros oeuvre a été attribué à la Sté Duval-Weyrich de Nancy


DENOMINATION, Dénomination officielle


Indicatif A 29


Aussi appelé 'Petit ouvrage du Village de Coume'


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Les numéros d'abonnés de l'ouvrage au réseau téléphonique de la fortification Maginot étaient :
- Central principal : 784
- ...


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif de l'ouvrage de Coume Village est de 135 hommes et 2 officiers principalement issus des 161° RIF et 202° Bataillon du Génie

Cdt de l'ouvrage :
- Cne Mansuy puis Lt Lussus après mars 19410

- Cdt du Bloc1 : SLt Muller

Transmissions (202/81 et 202/82)
- Cal. BRASSEUR Pierre ;
- MO. DEBAILLEUL Emile, SCHUMENG Paul, SIMON Paul
- 1°S/T. HOUTH Antoine, HUMBLOT Robert


EQUIPEMENT, Electrique


L'usine electrique est équipée de deux groupes électrogènes Renault de 54 chevaux


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


Peu après sa revente par l'armée, ses équipements et cuirassements ont été intégralement ferraillés.

Contrairement à certaines rumeurs "locales", l'ouvrage est toujours physiquement présent en ce qui concerne son gros œuvre, et n'a pas été détruit.

Mais il présente de nos jours la particularité d'être devenu, il est vrai, quasiment indécelable pour ne pas dire virtuellement disparu du paysage, en raison d'un remblaiement intégral de ses blocs.


HISTORIQUE, Chronologie


Suite à la mise en évidence en février 1932 de plusieurs réseaux miniers abandonnés de la deuxième partie du 19° siècle dans les falaises en avant de la ligne fortifiée entre EINSELING et LAUDREFANG, un recensement plus général fait à la demande de l'EMA aboutit à l'identification d'un danger similaire en avant du village de Coume.

Plusieurs cavités dans le grès solide sont mises en évidence vers Hargarten et Falck, la plus dangereuse étant à Katzenrech. Les plus endommagées ne seront pas traitées.

De façon identique à ce qui fut fait dans le secteur de St Avold, l'EMA ordonne par DM 1003 3/4-S du 21 Décembre 1932 que ces cavités soient détruites, ce qui sera fait.

La question est relancée en Mai 1933 par la découverte d'autres galeries dans ce même secteur de Hargarten. Celle de Hellenthal, avec sortie proche de l'église de Coume est la plus dangereuse compte tenu de la possibilité d'attaque surprise. Elle est détruite par le Génie peu de temps après.

Source(s) : SHD 7N3809


DIVERS (Sans critère)


L'ouvrage renferme plusieurs peintures murale dont la plus célèbre appelée 'le triomphe de la médecine',peintes par l'artiste-peintre Robert Humblot (1907-1962), alors mobilisé en qualité de sapeur-téléphoniste



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/09/2018