Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




WELSCHHOF

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFR - SF Rohrbach

Sous Secteur
Bining

Quartier
Singling

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1938

Commune
GROS REDERCHING (57410)

Lieu-dit / Parcelle
Welschhof

Coordonnées
49.058195 - 7.223283

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage d'infanterie du Welschhof est un petit ouvrage CORF type 'nouveaux fronts' doté de 3 blocs.

Bloc 1: Casemate d'infanterie et entrée
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 créneau pour Arme Mixte (Jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 et canon de 25mm antichar) flanquant en direction du bloc 3
- 1 cloche AM (Arme Mixte - Jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 et canon de 25mm antichar)
- 2 cloches GFM type B (FM24/29 et mortier de 50)

Bloc 2: Bloc tourelle
-1 tourelle pour 2 AM (Arme Mixte - Jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 et canon de 25mm antichar)
-1 cloche GFM type B (FM24/29 et mortier de 50)

Bloc 3: Casemate d'infanterie
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche AM (Arme Mixte - Jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 et canon de 25mm antichar)
- 2 cloches GFM type B (FM24/29 et mortier de 50)

Le projet initial faisait état de cinq blocs, une entrée séparée et une tourelle de 81 mm prévus en second cycle sont restées à l'état de projet.
Bien que prévue dans d'autres ouvrages et casemates, l'arme mixte du bloc 1 est la seule installée sous casemate sur la ligne Maginot.


DENOMINATION, Dénomination officielle


La numérotation allemande de l'ouvrage du Welschhof était Werke 578, les blocs étant numérotés 578 a à c


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné de l'ouvrage du Welschhof au réseau téléphonique de la fortification Maginot était 0 240

Source(s) : Organisation du réseau téléphonique du Secteur Fortifié de Rohrbach - Commandement


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de l'ouvrage d'infanterie du Welschhof était principalement issu des 166° RIF et du 207° Bon du Génie.
L'effectif théorique était de 3 officiers et de 158 hommes , l'effectif réel au 2 sept. 39 était de 6 officiers et de 160 hommes.

Cdt l'ouvrage:Cne LHUISSET
Major d'ouvrage:Lt HAITE
Cdt le génie:Lt CARAMAN

Cdt le bloc 1:SLt FRITZ
Cdt le bloc 2:SLt HIRSCH
Cdt le bloc 3:Lt JACQUES


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'ouvrage est propriété de la commune de Gros Rederching


HISTORIQUE, Chronologie


Les troupes d'intervalle (infanterie et artillerie) ont quitté le secteur et se sont repliés sur ordre les 17 et 18 juin, laissant les ouvrages livrés à eux mêmes. La situation du secteur est particulière , puisque le seul appui d'artillerie possible est dorénavant celui du Simserhof qui agissant en limite de portée, ne peut couvrir que l'ouvrage du Welschof, laissant l'ouvrage du Haut Poirier et les casemates voisines sans couverture.

Les allemands attaqueront le secteur à partir du 21 juin 1940 et les assauts menés contre l'ouvrage seront dans un premier temps repoussés par les tirs des canons de 75 mm du bloc 5 du Simserhof. Une pièce allemande de 150 mm tirant sur l'ouvrage voisin du Haut-Poirier sera détruite par ce même bloc de l'ouvrage du Simserhof avec le concours des observateurs de l'ouvrage du Welschoff.

Dans la nuit du 21 au 22, l'ouvrage du Haut-Poirier et les cinq casemates du Secteur fortifié de la Sarre (Wittring, Grand-Bois, Nord-Est d'Achen, Nord d'Achen et Nord-Est d'Achen) continuant à faire l'objet d'une pression continue des la part de l'ennemi ne pouvant compter sur le concours de l'artillerie finissent par se rendre aux Allemands, laissant ainsi l'ouvrage du Welschof sans appui direct.
Libérés de la couverture de son voisin, les allemands tentent dés le 22 de déployer des pièces d'artillerie agissant en tir tendu directement sur les façades de l'ouvrage. Dans un premier temps, la couverture d'artillerie du Simserhof les contraindront à se replier, mais ils réussissent finalement à implanter deux pièces de 150 à l'abri des tirs français leur permettant de battre le bloc 1 du Welschhoff ainsi que les casemates de Singling, Nord-Ouest de Singling Gauche et Nord-Ouest de Singling Droite.

Les 111 obus allemands de 150 mm tirés sur le bloc 1 finissent par entamer sa façade, mais les dessus de l'ouvrage étant toujours battus par le bloc 5 du Simserhof, les Allemands ne peuvent l’attaquer. La situation n'en est pas moins critique dans l'ouvrage, et le 24 juin, le vent ayant tourné, le Simserhof ne peut plus couvrir les dessus du Welschhoff laissant ainsi le champ libre aux troupes allemandes.
Ayant appris la chute de la casemate de Bining qui couvrait son flanc oriental, le capitaine Lhuisset, commandant de l'ouvrage, décide de se rendre à 10 heures du matin.

Source : Wikipedia


le 1 septembre 1939 à 21 heures, derrière l'ouvrage, le village de Singling est évacué.

Source(s) : Faites sauter la Ligne Maginot
Roger Bruge
Editions Fayard
Pages 52-53



HISTORIQUE, Construction


L'avant projet des nouvelles organisations CORF du plateau de Rohrbach est défini en Octobre 1933. Anticipant un vote de budget difficile et limité, l'EMA approuve cet avant-projet le 15 Décembre 1933 par DM 3502 3/11-1, sous réserve que ne soit considéré dans un premier temps que les blocs d'infanterie assurant un flanquement minimal de la position, pour un budget maximum de 43 millions de francs pour l'ensemble du secteur. En pratique ceci n'implique rien d'autre que la construction de casemate isolées, y compris là où des ouvrages doivent être construit en 2eme cycle. Cette DM demande par ailleurs que les plans de feux d'infanterie de la partie WELSCHHOF soient revus car jugés insuffisants.

La CORF demande cependant à la DTF de Saverne d'étudier les plans de masse des trois ouvrages prévus - et construits … un jour peut-être - au motif que l'implantation de casemates amenées à être parties d'ouvrages ne peut se travailler sans avoir une idée de ce que sera l'ouvrage complet au final.

L'étude du plan de masse de l'ouvrage est donc prescrite par lettre 13/ORF du 5 Janvier 1934 avec mission de tenir un saillant important de la position définie par les futurs ouvrages puissants de ROHRBACH et HAUT-POIRIER, tout en interdisant une voie pénétrante notable.

Le premier plan de masse de l'ouvrage (dossier 646/S) est émis pour commentaires le 28 Février 1934. L'ouvrage - au stade final - est constitué d'une entrée unique en arrière (bloc 5), sous la route de Rohrbach à Achen au lieu-dit Neuwiese à l'Est de Singling, et quatre blocs actifs sur la croupe du Welschhof :
- bloc 1 : casemate de flanquement gauche avec en outre deux cloches pour jumelages (armes mixtes en 2e cycle), une cloche observatoire et une cloche GFM
- bloc 2 : bloc cuirassé central, avec deux cloches jumelage et une cloche GFM
- bloc 3 : casemate de flanquement droit (Est) avec en outre une cloche jumelage vers le bloc 2 et deux cloches GFM.
- bloc 4 : tourelle de mortiers de 81mm et deux cloches GFM.

A noter que l'entrée est équipée dans ce projet de deux armes mixtes sous créneaux permettant de couvrir vers l'arrière la ligne d'arrêt entre la ferme de Bombacherhof et le Guckenberg.

Compte-tenu de la modicité du budget attribué au WELSCHHOF, seuls les deux blocs d'infanterie extrêmes (B1 et B3) sont prévus en premier cycle, sans communication souterraine ni égout spécifique mais avec les deux puits creusés à profondeur finale, le tout pour 4,6 MF cuirassements et munitions compris. Ce devis dépasse de 0,25 MF le devis 2614/S effectué initialement en Octobre 1933, mais cet écart est récupérable sur les casemates mitoyennes.

Ce projet, bien que globalement validé, appelle un commentaire formel du Gal BELHAGUE, qui demande à l'EMA dans une note du 27 Mars 1934 d'autoriser malgré tout la construction du bloc d'infanterie central (casemate cuirassée frontale), dans les mêmes conditions que les blocs 1 et 3, au motif que ce bloc est nécessaire au plan de feux optimal demandé par la DM 3502 3/11-1. Cette demande sera approuvée le 7 Mai (DM 1655 3/11-1) malgré l'augmentation de cout correspondante.

Le plan d'implantation général de l'ouvrage est produit le 6 Juillet 1934 (2143/S). A l'occasion de la diffusion de ce document pour approbation le 8 Octobre 1934, la CORF précise à la 4e Direction (EMA-Génie) et à la DTF que les cuirassements à intégrer à l'étape suivante de conception ne seront plus des cloches classiques type "Anciens fronts", mais des cloches pour jumelages mitrailleuses à deux créneaux et des cloches GFM modifiées (futures cloches type "B"). Le Gal BELHAGUE précise en outre que l'ouvrage pourra être équipé dans son bloc central de l'une des tourelles de 75mm de la grande guerre modifiée pour jumelages, dont le développement est en cours et qui apportent une alternative à meilleur ratio "puissance de feu sur coût" que la tourelle mitrailleuses. Ces recommandations de la CORF, ainsi que le projet de plan d'implantation de la DTF sont approuvés le 12 Octobre par DM 6644 2/4-S. C'est ainsi que le bloc central inclura en fin de compte une tourelle pour arme-mixte, et que les communications souterraines seront réalisées.

Les modifications issues de ces ajouts de la CORF sont conséquentes. La DTF est donc priée de produire un nouveau plan d'implantation rectifié en conséquence, qui est émis le 16 Novembre 1934 (avec additif le 28 Novembre) et approuvé par la CORF le 28 Décembre 1934.

Les plans d'implantation particuliers des trois blocs et de l'ensemble des communications souterraines et locaux sont approuvés entre Mars et Juin 1935.
- Bloc 1, émis le 17 Décembre 1934 et approuvé le 8 Mars 1935 (DM 1693 2/4-S)
- Bloc 3, émis le 24 Janvier 1935 et approuvé le 5 Avril 1935 (DM 2594 2/4-S)
- Bloc 2, émis le 19 Mars 1935 et approuvé le 27 Avril 1935 (DM 3296 2/4-S). Il est intéressant de noter que ce bloc, incluant la tourelle pour deux armes mixtes, est le dernier à être conçu et approuvé, sans doute pour tenir compte des enseignements et évolutions d'intégration de cette tourelle inédite issues de la conception des ouvrages du secteur Nouveaux Fronts de Maubeuge. L'ouvrage d'ETH, qui semble avoir servi de prototype pour l'implantation de cette tourelle, voit le plan de son bloc 2 modifié pour optimisation en début Mars 1935 et approuvé le 29 Mars.
- locaux souterrains, émis le 8 Mai 1935 et approuvés le 6 Juin 1935 (DM 4655 2/4-S).

Source(s) : SHD - Carton 7N3823
Diverses archives privées




© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 03/12/2018



Fils de discussion



Weslchhof, pertinence d'une note
4 messages, le dernier est de jolasjm le 21/08/2018