Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




NANCY- LAXOU - Central protégé

( Central téléphonique isolé )









Secteur Fortifié
ND - Secteur non defini

Sous Secteur

Quartier

Maître d'ouvrage
CIV - Etat

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1938

Commune
LAXOU (54520)

Lieu-dit / Parcelle
Rue du Plateau

Coordonnées
48.688411 - 6.140258

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Cartouche ou information constructeur

Les travaux de construction ont été adjugés à :
Sté SCHWARTZ - HAUMONT, adjudicataire gros oeuvre et maçonnerie
ARNOULD, adjudicataire des travaux de plantation
ZIMMERMANN, adjudicataire du lot serrurerie
Sté BAUCHE, adjudicataire du lot menuiserie métallique
Sté NESSI, adjudicataire du lot ventilation


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

La mission du central protégé de Laxou est d'assurer les communications téléphoniques et télégraphiques officielles et militaires de la place de Nancy en période de guerre.
Il est raccordé directement sur les lignes LSGD reliant Strasbourg, Metz et Paris au niveau de la station LSGD protégée voisine


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

En temps de paix, le central protégé est entretenu par des techniciens civils de l'administration des Postes et Télégraphes
A la déclaration de guerre, il passe sous l'autorité de l'armée et est desservi par une équipe composés de militaires et de civils.

Le central protégé est placé sous le commandement du Capitaine CARRIAU et du Lt MALIN


EQUIPEMENT, Electrique

L'ouvrage est alimenté en électricité par le réseau civil et par un groupe électrogène
Le fonctionnement des systèmes téléphoniques est assurée par un ensemble chargeur - batteries


EQUIPEMENT, Hydraulique

L'alimentation en eau est assurée par le réseau civil


EQUIPEMENT, Ventilation

En temps normal le renouvellement d'air de l'étage supérieur est assuré par des bouches d'aération munies coté intérieur d'un volet étanche et coté extérieur d'un volet blindé.

Deux ventilateurs électriques de marque Nessi permettent le renouvellement d'air de l'étage inférieur en temps normal et la mise en surpression de l'ensemble du central protégé en cas d'attaque par gaz.

Ces ventilateurs sont munis d'un système de pédalier permettant leur utilisation en cas de coupure d'électricité et un système de filtres permet la decontamination de l'air extérieur en mode 'gazé'

Des soupapes de ventilation obturables sont disposées dans les sanitaires, la chaufferie et à chaque éxtrémité du corridor de l'étage supérieur

Une batterie de chauffage est prévue pour réchauffer l'air avant qu'il soit refoulé dans les locaux. En sus de cette batterie de réchauffage placée dans le système de ventilation, le chauffage du central protégé était assuré par des radiateurs au rez de chaussée et des tubes à ailettes suspendus au sous sol.

La conception initiale prévoyait une chaudière au charbon installée dans une chaufferie située à l'intérieur des locaux. Cette chaudière a été modifiée pour fonctionner avec un bruleur à fuel. La réserve à charbon à du fait été convertie en réserve de fuel comme le laisse penser la porte dont la partie inférieure à été maçonnée.

En sus de la batterie de réchauffage placée dans le système de ventilation, le chauffage du central protégé était assuré par des radiateurs au rez de chaussée et des tubes à ailettes suspendus au sous sol.


GENERALITES, Localisation précise

L'ouvrage est situé Rue du Plateau à LAXOU (54)


HISTORIQUE, Chronologie

En septembre 1939 à la déclaration de guerre, le central protégé est activé et il est desservi par un personnel militaire et civil.
Les communications téléphoniques sont dés lors exclusivement réservées aux abonnés du central protégé et les communications télégraphiques publiques restreintes.

Progressivement jusqu'en mai 1940, les communications seront rétablies pour les civils , ce qui entrainera une forte croissance de l'activité télégraphique tout au long de cette période.

Les bombardements aériens sur la région Nancéenne n'affectèrent ni le central ni la station LSGD protégée située à 250 mètres.

Le 20 juin 1940 l'activité du central téléphonique cessa et les personnels civils furent renvoyés. Les militaires neutraliseront les installations à coup de hache.

Le central sera rapidement remis en état et utilisé par les Allemands jusqu'à l'arrivée des américains en 1944. Ceux ci l'exploiteront jusqu'à la fin de la guerre en 1945.

Le central sera désaffecté immédiatement après guerre et ne sera plus jamais utilisé.

L'administration construira à partir de 1967 le Centre de Transit 4 fils (CT4) et le Centre International Automatique à l'emplacement du blockhaus. Le blockhaus ne pouvant être détruit sera englobé dans les nouveaux bâtiments.

En juin 1981 , le centre CT4 (Centre de Transit 4 Fils) cesse définitivement ses activités et la même année le blockhaus servira de décor au court metrage de Marc CARO et Jean Pierre JEUNET intitulé 'Le Bunker de la dernière rafale'.


HISTORIQUE, Construction

L'achat des terrains nécessaires est signé devant notaire le 04 juillet 1935 et validé en préfecture le lendemain.

Les documents de l'appel d'offres pour la construction du blockhaus sont datés du 20 aout 1935.

Les réceptions provisoires des travaux seront faites en plusieurs étapes.
- Celle concernant les lots gros oeuvre,serrurerie, métallerie et plantations sera signée le 29 juin 1937
- Celle concernant la ventilation a lieu le 15 juin 1938 et est validée le 13 décembre 1938.

La mise en service de la station protégée est faite au courant de l'année 1938.

La réception définitive des travaux est prononcée le 21 mars 1939.

En 1965 un central téléphonique civil et un bâtiment annexe sont construits sur le blockhaus (Maitrise d'oeuvre : architecte Louis Arretche, Maitrise d'ouvrage : Ministère des Postes et Télécommunications (PTT). Direction des Lignes à grandes distances)
Une seconde extension sera faite en 1973 par le meme architecte.

L'ensemble des bâtiments sera revendu au début des années 80 et est aujourd'hui à usage d'habitation.



Page n° 11000 mise à jour le 22/01/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu