Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




REPLATON (71° BAF)

( Ouvrage d'artillerie )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Moyenne Maurienne

Quartier
Arc

Maître d'ouvrage
MIL - Séré de Riviéres

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1891

Commune
MODANE (73500)

Lieu-dit / Parcelle
Le Replaton

Coordonnées
45.197045 - 6.658605

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


Le fort était armé de 10 pièces de 75mm Mle 1897 de la 4/II/164° RAP, réparties dans les casemates A (4 pièces sur plateforme Arbel vers la haute vallée), C (vers les cols du Sud) et D (Sortie du tunnel).

A noter aussi la présence de 4 mortiers de 150 T sur le fort.

Le sabotage de la sortie française du tunnel de Fréjus permet de libérer 3 pièces de 75 mm de la batterie D, qui sont déplacées en entrée de vallée (Epierre, Luzernes) pour faire éventuellement barrage anti-char à une arrivée des allemands.


CONSTRUCTION, Environnement


Un téléphérique reliait l'ouvrage du Sapey au Fort du Replaton (dénivelé 500m). Ce téléphérique mu à l'électricité a été démonté en 1963


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


Le fort du Replaton a été construit pour assurer la surveillance et la couverture d'artillerie de l'entrée du tunnel du Mont Cenis qui venait d'être construit et d'empêcher ainsi le passage de convois d'artillerie lourde venant d'Italie.

Il agissait en outre comme fort de barrage de la vallée selon le triptyque classique des barrages Séré de Rivières. Les forts de protection (fort du SAPEY) et de surveillance (Redoute du SAPEY) correspondant du barrage étaient aussi occupés en 1940.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


Le Fort du Replaton est intégré en 1930 dans le système défensif Maginot. il abritera à partir du 24 Mai 1940 le PC du Quartier Arc tenu par le 71° BAF, son artillerie étant entre les mains du 154° RAP avant-guerre, puis de la 4° Bie / II / 164° RAP durant 1939-40.


HISTORIQUE, Chronologie


Le fort a joué un rôle important dans les combats de juin 1940 en empêchant la progression des troupes italiennes dans le vallon du Seuil


HISTORIQUE, Construction


La construction du fort s'est étalée entre 1884 et 1991 suite à la modification du tracé du tunnel ferroviaire en 1881.Les travaux sont en coures lorsque la crise de l'obus torpille intervient (1885). Les travaux sont réorientés et le bétonnage du casernement et des principales batteries (Sud et Est) est réalisé.

Il sera modernisé à nouveau vers 1913 par le rajout d'une installation électrique pour l'éclairage, le rajout d'une casemate armée de 4 canons de 95 vers la Haute-Maurienne sur la toiture du casernement, et sa connexion au réseau électrique et télégraphique de Modane.

En 1934, l'ouvrage sera réactivé, un casernement pour le temps de paix construit entre le fort et la batterie et les 95 remplacés par des canons de 75 sur plateforme Arbel.


DIVERS (Sans critère)


Le fort n'est pas ouvert au public



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/04/2018