Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




ROMANSWILLER (5°Armée - RFL)

( Dépôt de Munitions )









Secteur Fortifié
ND - Secteur non defini

Sous Secteur

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1926

Commune
ROMANSWILLER (67310)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
48.638649 - 7.388615

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

Le dépôt de Romanswiller est un dépôt de munition arrière de la cinquième armée et l'un des quatre grands parcs à munitions de région fortifiée (avec Réding, Ressaincourt et Mars-la-Tour).

Il assure le stockage d'une partie des munitions destinées aux ouvrages de fortification et aux troupes d'intervalle de forteresse.

Il abrite aussi en temps de paix les pièces d'ALVF du 373° RALVF


EQUIPEMENT, Extérieurs

Le dépôt est raccordé au réseau ferré civil (ligne Selestat-Saverne) par un double embranchement militaire en aval et en amont de la gare de Romanswiller.
Cette ligne sera désaffectée en 1988 après la fermeture du dépôt.


HISTORIQUE, Chronologie

En 1944, un bombardier Lancaster s'est écrasé lors d'une opération de bombardement du dépôt.

Les dernières années, il était tenu par le 153e régiment d'infanterie.

Le parc est fermé en 1986. Après son abandon, il est resté à l'état de friche puis a été achetée par la Commune de Romanswiller.

Fin 2012, plusieurs projets étaient examinés par la commune concernant la réhabilitation de l'emprise du dépôt de munition, dont un projet concernant une activité équestre, une activité de tir à l’arc ainsi qu’un
carpodrome et un projet de tourisme vert basé sur un nouveau concept de parc de loisirs.


HISTORIQUE, Construction

Le parc de Romanswiller a été établi au début des années 30 et a servi de dépôt de munitions jusqu'à sa fermeture.

Le parc à munition principal de la partie Est de la RFL, pendant de celui prévu côté Ouest à REDING, était initialement prévu d'être construit dans la forêt de Steinbourg, juste à l'est de Saverne. Ce parc est allé jusqu'au stade d'avant-projet en 1930 mais s'est trouvé bloqué par l'armée de l'air car considéré trop proche du terrain d'aviation militaire de Steinbourg. Après reconnaissance sur place avec toutes les parties prenantes, l'EMA donne raison à l'aviation et décide en fin de compte en Mars 1931 d'abandonner le projet de Steinbourg et cherche un autre site plus favorable. La première alternative envisagée, à Neuwiller au nord de là, fait l'unanimité contre elle (trop exposée, en terrain agricole ouvert, voie normale unique à faible débit, réseau routier insatisfaisant...) et ce débat est amplifié par les autorités militaires locales qui s'inquiètent du retard de décision dans un contexte de vulnérabilité des stockages de précaution d'alors, à Ganzau et Graffenstaden et de mauvaise qualité du stockage de la Feste de Mutzig. La pression est forte pour trouver une solution sans perdre de temps.

Le site de Romanswiller est finalement proposé par la CORF en Mai 1931. Ce changement est approuvé le 29 Mai, avec ordre d'en lancer l'étude dés que possible sous réserve d'accord de raccordement ferré avec le réseau Alsace-Lorraine. Les choses vont très vite car la CORF est à même de fournir le 1er avant-projet sommaire du parc dés Juillet 1931.

Le feu vert pour la construction du stockage de munitions pour la ligne Maginot en tant que parc principal de région fortifiée est acté en Mars 1932 sur la base de l'avant-projet fourni par la CORF. Le projet technique de construction est daté lui de Juin 1932. Parallèlement, et dés 1931, la décision est prise d'y mettre en garage deux batteries de 340 à glissement du 373° RALF. Romanswiller deviendra d'ailleurs garage arrière du régiment à la mobilisation (notons que de la même manière le parc de Réding sera lui aussi prévu pour stocker des pièces ALVF).

Dés Janvier 1933, il commence à recevoir des munitions à destination des ouvrages, à stocker temporairement là le temps que les dépôts arrières (Neubourg, etc) soient construits et que les ouvrages puissent commencer à recevoir des munitions dans leurs propres magasins à mesure que les armements correspondant soient installés et réceptionnés.

La liaison avec le réseau ferré (ligne Saverne-Molsheim) n'est réalisée que dans la 2e moitié de 1935. En juillet de cette année, les remblais de voies ferrées sont achevés mais les rails restent à installer. La ligne civile a d'ailleurs été doublée depuis 1932 pour permettre la gestion du flux militaire.
Source(s) :
SHD - 6V11313bis et 7N3775, 7N3824






Fils de discussion



Date de construction et de mise en service.
9 messages, le dernier est de EST le 02/06/2020



Page n° 15669 mise à jour le 01/10/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu