Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

COL SAINT JEAN
BARBONNET - BT



BARBONNET - Fort SUCHET

( Ouvrage d'artillerie )


L'ouvrage est ouvert au public









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Sospel

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Séré de Riviéres

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1886

Commune
SOSPEL (06380)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
43.862706 - 7.434027

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


Situation en 1914:
L'ouvrage comporte en sus de ses deux tourelles Mougin Mle 1876 pour canons de 155 mm:
- 1 tube de 155mm sur affut
- 10 pièces de 95 mm
- plusieurs mortiers

Situation en 1940 :
Seules subsistent lors de l'intégration du fort Suchet dans le dispositif Maginot les deux tourelles Mougin pour canons de 155 mm.

Ces tourelles sont surnommées Jeanne d'’Arc pour la tourelle nord et Bayard pour la tourelle sud


CONSTRUCTION, Cartouche ou information constructeur


La maitrise d'oeuvre des travaux de construction initiaux a été assurée par le capitaine Azibert


CONSTRUCTION, Description


Le plan du fort de type Séré de Rivières est un pentagone irrégulier et asymétrique très allongé. L' enceinte est entourée d' un fossé revêtu.

L' escarpe est flanquée de trois caponnières, dont deux sont couvertes d' une dalle de béton armé.

L' entrée, masquée, est précédée par un pont roulant escamotable. Le passage d' entrée, qui prolonge la porte, est voûté en berceau segmentaire. La cour nord-ouest est fermée sur deux côtés par les façades de casemates à un seul niveau.

La cour principale du fort, de forme allongée, est entourée, sur ses longs pans, par les façades des deux corps de bâtiment à simple rez-de-chaussée groupant les casemates principales du fort.

Chaque corps de bâtiment est constitué de huit casemates accolées et voûtées en berceau surbaissé.

Elles sont affectées à des usages logistiques. Le magasin à poudre est accessible par un escalier tournant, suspendu, renfermé dans un puits cylindrique voûté en cul-de-four.

Les deux tourelles tournantes sont élevées sur trois niveaux.

Quatre abris, dont l' un voûté en plein-cintre, une batterie, un observatoire bétonné dénommé Pau, cinq guérites observatoires et un colombarium situé dans la contrescarpe sud, constituent les autres édifices du fort.

L'observatoire Pau est un observatoire d'artillerie construit en 1917sur les dessus de Fort Suchet et de l'ouvrage du Barbonnet.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


La mission principale de l'ouvrage est l'interdiction de la trouée de Sospel qui est un des axes principaux menant sur Nice
Il verrouille les vallées de la Bévéra et du Merlanson


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Indicatif pour l'artillerie de l'observatoire : O42


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


Les équipages du fort du Suchet et de l'ouvrage du Barbonnet sont communs. Ils font partie de la 12° Batterie du 158° RAP recréé en Août 1939 à partir d'éléments d'active du 157° RAP. et complété par les réservistes mobilisés. La défense d'infanterie de l'ouvrage était assurée par des personnels du 95° BAF
L'effectif de fort Suchet est d'environ 100 hommes, il ne compte pas d'officiers, étant rattaché directement à l'ouvrage CORF du Barbonnet. Les sous-officiers commandant les tourelles Bayard et Jeanne d'Arc assurent le commandement du casernement de Suchet et du fort Suchet
Pour mémoire, l'effectif de Fort Suchet était en 1914 de 365 hommes.

Commandement (Ouvrage CORF et Fort Suchet)
- Cdt de l'ouvrage : Cne Diné puis Imbault à partir du 12 nov 1939
- Cdt de l'artillerie : Cne Imbault puis Maintignieux
- Cdt de l'infanterie : Lt Charvet puis Gimello (oct 39)
- Major d'ouvrage : Asp lion

Tourelle Jeanne d'Arc (Nord)
- Adj Chazot
- Calculateur : Slt Bichain (PC de 'ouvrage CORF du Barbonnet)

Tourelle Bayard (Sud)
- Adj/Chef Monsara
- Calculateur : Lt Beuvelot (PC de 'ouvrage CORF du Barbonnet)

Il est à noter que compte tenu de sa position à la charnière de deux sous-secteurs, les moyens d'artillerie de l'ensemble du Barbonnet (Fort Suchet et ouvrage du Barbonnet) sont répartis entre le sous-secteur des Corniches, sous dépendance du IV/157°RAP, d’une part, et d’autre part le sous-secteur de Sospel, sous dépendance du I/158° RAP, pour les mortiers 81 et l'artillerie lourde des deux tourelles de Suchet .


EQUIPEMENT, Transmissions


L'observatoire Pau est doté de quatre prises téléphoniques permettant la liaison entre les observateurs et le PCA de l'ouvrage du Barbonnet qui assurait le commandement de l'artillerie de Fort Suchet et de l'ouvrage du Barbonnet.
Cette installation datant de 1917 a été modernisée avant guerre avec la mise en place de prises type TM 32 en remplacement des modèles alors en place.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'une des deux tourelles doubles de 155 mm type Mougin de Fort Suchet est parfaitement conservée, il s'agit de la tourelle nord - Jeanne d'Arc


HISTORIQUE, Chronologie


Le fort ne connaîtra pas le feu en 1914.

En juin 1940, pendant l’'offensive italienne, un incident de tir se produira dans le bloc Maginot. Les missions d'artillerie seront alors confiées aux deux tourelles Mougin de fort Suchet qui tireront avec un grand succès sur les italiens sans être inquiétée par l'’artillerie adverse.

Après la guerre, le fort sera réarmé. Les tubes des tourelles seront remplacés par ceux des deux dernières tourelles Mougin du Nord Est de la France, celle du fort de Frouard et celle de Villey le Sec.

En 1963, le fort n’'a plus aucun intérêt défensif, la tourelle sud Bayard est désarmée et ses tubes sont rendus au fort de Villey le Sec à des fins touristiques.

Aujourd'hui, le fort du Barbonnet est visitable à la belle saison, il possède un important musée sur l’'artillerie et fait partie des rares forts en parfait état à voir absolument.

source : www.fortiffsere.fr


HISTORIQUE, Construction


Afin de maîtriser l'itinéraire Nice-Turin par le col de Tende, on décide à l' instigation du général Segrétain de retenir le site du mont Barbonnet pour l'implantation d'un fort d'arrêt.

Les études sont entreprises par la chefferie de Nice sous la direction du lieutenant-colonel Wagner, le projet et la conduite des travaux étant confiés au capitaine F. Azibert. Le nom de ce dernier est gravé sur le pilastre de la façade d entrée de l'édifice.

1883
- Approbation du plan définitif de l'ouvrage

1883-1886
- Construction du fort Suchet

1891-1892
- Construction d’un magasin sous roc d’'une capacité de 54 tonnes de poudre noire

1903
Un projet d'installation d'une troisième tourelle de 155 et de deux tourelles de mitrailleuses restera sans suite

1910-1914 Travaux de renforcement de l'ouvrage suite à la construction de la ligne ferroviaire Nice-Conti
- Installation de 4 guérites blindées sur le parapet d’'infanterie, et renforcement de la caponnière sud
- Installation des deux tourelles Mougin cuirassées en fonte dure. Ces tourelles équipées de canon de 155 mm sont construites sur trois niveaux.
- Création de l'usine électrique

1928-1929
- Etudes du renforcement du fort, en même temps que le début des travaux à RIMPLAS. Renforcement de la caponniére nord à l'été 1929 (1).

1930-1940
- Mise en place d'un système de ventilation électrique des deux tourelles
- Extension de l'électrification de l'ouvrage
- Renforcement des deux tourelles Mougin et électrification de leur mouvement.
- Construction de l'ouvrage Maginot du Barbonnet en contrebas du fort. Il est envisagé en 1938 la création d'une galerie reliant les deux ouvrages. Cette réalisation aurait nécessité pour ne pas compromettre la sécurité des deux ouvrages des travaux couteux et le projet fut abandonné.

Source(s) : (1) SHD carton 9 NN 4 421


DIVERS (Sans critère)


La messe était dite les dimanches et fêtes à Fort Suchet pour les équipage des forts par le brigadier BLANCHARD, réserviste mobilisé dans l'ouvrage CORF du Barbonnet, dans le civil curé de l'Escarène petite ville proche, il faisait aussi fonction d'aumônier en plus de ses activités militaires.
Chaque matin il célébrait également la messe dans l'ancien pigeonnier de Suchet en 1914 aménagé en chapelle.
Ce local se trouvait à gauche prés de l'entrée du tunnel nord lorsque l'on se dirigeait vers la cour d'honneur.
Les militaires des deux forts qui n'étaient pas de service pouvaient y assister.


Horaires d'ouverture au public


2016 - Visites guidées les uniquement en juillet


Coordonnées et adresse


Office de Tourisme de Sospel - 04 93 04 15 80

Président Mr René TELLER
présidents Adjoints LAVAL Richard et GARCIA Patrice responsable fort Maginot tel : 06 79 66 76 61



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 18/11/2018


COL SAINT JEAN
BARBONNET - BT