Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Secteur Fortifié de Thionville

(SFT)







Organisation et unités



Généralités


Dépendant de la Région fortifiée de Metz, le Secteur fortifié de Thionville s'étend de l'ouvrage de Rochonvillers à l'abri de l'Humersberg et il est le secteur le plus puissant de la frontière du Nord-Est. Il est l'un des premiers secteurs fortifiés dont la réalisation a été lancée et de ce fait l'un des mieux pourvus en constructions et ouvrages divers.
Il est sans doute le secteur de la ligne Maginot qui se raproche le plus des directives de la CORF et des plans initiaux, et il a été construit dans sa quasi intégralité à l'exception de la bretelle de la foret de Cattenom, ajournée. Il intégre les anciennes fortifications allemandes (festen d'Illange, Koenigsmacker et de Guentrange) construites avant la première guerre mondiale autour de Thionville ainsi que réseau téléphonique allemand de la place de Thionville qui sera réutilisé dans le cadre des transmissions du secteur fortifié.




Commandement


Le PC du Secteur était installé au fort d'Illange, ancienne feste allemande (voir fiche sur wikimaginot).
Le commandement du secteur en a été assuré par le Gal COUSSE puis, à partir de janvier 1940, par le Gal Louis Gustave Abel POISOT

  • Chef d'état major : Cdt VUILLAUME

  • Commandant l'infanterie : Col O'SULLIVAN

  • Commandant l'artillerie divisionnaire : Col du Bois de Maquillé

  • Commandant le Génie : CB GENTE puis CB THIERRY

  • Commandant les Transmissions :

  • Commandant le Train : CE CORBILLON

  • Santé : Médecin Col LAROQUE

  • Intendance : Intendant Adjoint LESCOUZERES



Unités

Infanterie

  • Sous secteur Angevillers ou Oeutrange
    169°RIF - PC au Bois de la Côte
    Lt Col FAYARD - Lt Col BOECKLER - CB TOUSSAINT
    2 bataillons

  • Sous secteur Hettange-Grande
    168°RIF - PC à Sainte-Marie (Garche)
    Lt Col FERONNI
    3 bataillons, quartiers Karre, Roussy le Village et Boler

  • Sous secteur Elzange
    167° RIF - PC au Fort d'Illange
    Lt Col CHAUBARD - Lt Col FUCHS - Lt Col PLANET
    3 bataillons
  • III/460° Régiment de pionniers


  • Artillerie

  • 151° RAP - Lt Col MARTIN
    Servant l'artillerie des ouvrages et les batteries ex-allemandes des festen de Guentrange et de Koenigsmacker (tubes ex-allemands de 105), ainsi que deux groupes de position.
    Ces derniers sont armés de huit canons de 120 mm L modèle 1878 de Bange, vingt 155 mm L 1877 de Bange, deux 220 mm L 1917 Schneider et deux 240 mm 1884 Saint-Chamond

  • 70° RAMF - Lt Col CAILLARD d'AILLERES - Lt Col DRONEAU
    Composé de trois groupes tractés armés avec vingt-quatre canons de 75 mm modèle 1897/1933 TTT et douze 155 mm C 1917 Schneider TTT
    III Groupe - Sous secteur d'oeutrange, II Groupe - Sous Secteur d'Hettange, Ier Groupe - Sous Secteur d'Elzange

  • 703° Parc d'artillerie de Forteresse

  • 703° Cie d'ouvriers

  • 703° Cie de munitions auto


  • Génie

      203°Bon - CB DECOMBE
    • 203/1 et 203/2 Cie du Génie

    • 203/81 Cie de sapeurs Radiotélégraphistes

    • 203/82 Cie de sapeurs Téléphonistes

    • NB : le 203° Bon est dissous le 11 novembre 1939 et les compagnies deviennent indépendantes


    Autres unités

  • Postes frontiéres
    - GRM - 3 cies
    - 8° Groupe de Reconnaissance de Corps d'Armée

  • Intendance - 153/6 Groupe d'exploitation divisionnaire

  • Santé - 153° Groupe Sanitaire de Secteur Fortifié

  • Train - 233/6 Cie Hippomobile

  • Forces aériennes - 298° Cie d'aérostiers

  • Forces aériennes - 303/138 Poste de sondage

  • 203° Centre d'Instruction divisionnaire de Secteur Fortifié


  • Unités de renforcement

    • CAC (Corps d'Armée Colonial)
      Gal FREYDENBERG - PC Chateau de Bétange (Florange)
      Le CAC couvre également le Sous Secteur de Hombourg-Budange du SF Boulay du 21 nov 39 au 15 mai 1940

    • 56° DI - Réserve B (Sous-secteurs Angevillers et Hettange)
      Gal de Mierry

    • 2° DI - Réserve A (Sous-secteur Elzange)
      Gal KLOPFENSTEIN




    Historique

    D'abord sous commandement de la 6e région militaire (QG à Metz), le secteur fortifié de Thionville passe sous commandement de la 3e armée à la déclaration de guerre. Il est placé sous l'autorité du corps d'armée colonial, composé de la 56e division d'infanterie (de réserve, série B) et de la 2e division d'infanterie (de réserve, série A).
    Le 01 février 1940, le secteur fortifié de Thionville récupère le sous-secteur d'Hombourg-Budange (gros ouvrages d'artillerie du Hackenberg, du Coucou, du Mont-des-Welches et du Michelsberg) qu'il reperdra le 17 mai au profit du secteur fortifié voisin de Boulay.





    Sources : wikipedia, Hommes et ouvrages de la ligne maginot (Mary-Hohnadel-Sicard)





    © 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 21/05/2017



    Fils de discussion



    Tubes des festen de Guentrange et secteur Thionville
    4 messages, le dernier est de Pascal le 27/05/2016