Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Mitrailleuse 'Reibel' MAC 31

(MAC 31)






Conception

La mitrailleuse Reibel MAC 31 fut conçue à la fin des années 1920 à la demande du général Estienne pour remplacer la mitrailleuse de 8 mm Mle 14 Hotchkiss utilisée dans les chars français. L’arme à produire devait être d’un emploi plus commode que la précédente et utiliser la nouvelle munition de 7,5 mm utilisée par le Fusil Mitrailleur modèle 24.

Ce fut la Section d’Etudes de la Manufacture de Chatellerault (SE - MAC) commandée par le colonel Reibel qui fut chargée de l’étude qui sera réalisée sur la base du FM Mle 1924 modifié 1929.

L’arme sera considérée comme étant au point en octobre 1930 puis, par la suite, adaptée en montage jumelé pour les ouvrages Maginot.
Les premiers essais de tir réels dans la fortification seront faits le 24 décembre 1931 à la casemate du Bois de Kanfen Est .


La mitrailleuse ReibeL MAC 31 fut utilisée dans la ligne Maginot sous forme de jumelage, assemblée par paires sur un support adapté. Les mitrailleuses d’un jumelage sont en principe utilisées alternativement.
Dans le cas de tirs intensifs, le refroidissement du canon de la mitrailleuse inutilisée est fait par immersion de ce dernier dans un bac d’eau ou par pulvérisation d’eau directement dans le canon, ce qui explique les pulvérisateurs de marque Vermorel utilisés dans la ligne Maginot.



Différentes versions

Trois versions de cette arme ont été développées pour être utilisée dans les systèmes d'armes spécifiques à la fortification Maginot. Ils différent principalement par le mode de commande (gâchette ou câble) et de montage sur le support adapté.
Tous ces modèles sont dotés de canons rayés au pas de 235 mm destinés à tirer la cartouche modèle 1929D. les canons sont marques 235 - D - N1.


Modèle 31 F :
Cette version était destinée aux cloches de casemate (AM et M) et aux jumelages de façade .
Ce modèle marqué F sur la boite de culasse est doté d’un levier d’armement formé d’une seule pièce coudé vers le bas avec une détente intégrée et d’un couloir d’éjection au lieu du déflecteur équipant les mitrailleuses de campagne (modèle A)


Jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31 sous casemate



Modèle 31 T
Cette version était destinée aux tourelles de mitrailleuses . Ce modèle est marqué T sur la boite de culasse et devait être remplacé par le modèle TM développé ultérieurement.
La gâchette est commandée par un câble, l’arme n’est pas dotée de crosse.

Modèle 31 TM :
Ce modèle est marqué TM sur la boite de culasse est destiné à l' arme mixte montée sous tourelle ou sous cloche.
Il est très similaire au modèle T avec quelques adaptation liées au support qui lui est destiné.


Tous ces modèles existent en version droite ou gauche, la différence étant la position du chargeur assurant l’alimentation de l’arme à droite ou à gauche et la clavette de fixation sur le support.

Les versions citées ci dessus sont celles utilisées dans le cadre de la fortification Maginot, d'autre versions de la mitrailleuse Reibel MAC 31 ont existé et furent utilisées pour certaines comme la version C1 jusque dans les années 1966 sur les chars AMX 13 .



Déploiement

En 1940, 2358 mitrailleuses en jumelage pour casemate, 492 mitrailleuses en jumelage sous cloches et 184 en jumelage sous tourelle ont été installées.



Caractéristiques de l'arme

Caractéristiques communes à tous les modèles utilisés dans la fortification :

- Calibre : 7,5 MM
- longueur totale : 105 cm ;
- longueur du canon : 60 cm , pas des rayures 235 mm;
- Masse sans chargeur : 10,7 kg (F), 10,3 (TM) ou 10,4 (T) ;
- Masse avec chargeur : 18,47 kg (F), 18,07 (TM) ou 18,17 (T) ;
- Poids du canon : 3,6 Kg
- Portée pratique : 1 200 m
- Portée maximale : 4 900 m (hausse établie jusqu'à 2 400 m)
- Cadence de tir maximale : 750 coups par minute ;
- Vitesse initiale : 694 m/s (balle mle 1929 à balle lourde)
- Alimentation : chargeur-camembert de 150 cartouches(1)



Chargeur pour mitrailleuse Reibel MAC 31



1 - Ce chargeur contient en réalité 149 cartouches car il comporte dans son mécanisme une "fausse cartouche" en métal



Munitions utilisées :

Les canons des armes de forteresse prévus pour la balle lourde (cartouche 1929 D) peuvent tirer aussi la cartouche 1929 C, des tableaux de correspondance sont alors à utiliser pour les graduations de la lunette de pointage de la mitrailleuse.


- Cartouche modèle 1929 D à balle lourde modèle 1933 D
- Cartouches modèle 1929 C, P, T, T.P.


Ces munitions sont détaillées dans la page Munitions de 7,5 du site




Sources : TRUTTMANN Ph., HOHNADEL A., LAMBERT P. ,maginot.org (CIMA R.)...



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 19/01/2019